C’est aujourd’hui que le candidat de la gauche socialiste François Hollande lors d’un meeting a déclaré que Mr Sarkozy faisait des zig-zags avec la vérité.Que devons nous comprendre ?,que Nicot nous mène en bateau et nous ment comme un arracheur de dents.….voir ici. J’en appelle à la clairvoyance du bon peuple suisse… et des autres, parce que ..la France c’est la porte à côté..et que Nicot tout comme l’herbe du même nom nous enfume en attendant de nous irradier.Je ne voudrais pas vous alarmer parce que de toute façon il est trop tard…mais en visionnant les vidéos ci-dessous vous aller bien rire jaune…heu ..un rire asiatique….

Ce type dit n’importe quoi,c’est le champion de la pensée magique,nous citons « l’énergie nucléaire est une énergie propre (sous entendu sans danger) « .Donc il suffit qu’il le dise pour que cela soit la réalité.Cet homme raconte des histoires, un enfant de six ans vous le dirait,mais voilà c’est le PRESIDENT des français et parce qu’il est à l’Elysée on ne peut pas lui envoyé comme cela le SAMU avec une camisole de force.On ne va pas nous laisser faire…il ne nous reste plus qu’a serrer les fesses et attendre la catastrophe atomique qui n’étonnera que les imbéciles patentés.Vous pensez que ce sont des propos excessifs….parler de Fukushima en ces termes il y a dix ans de cela nous aurait valu bien des levées de boucliers.Vous pouvez  toujours prier pour que l’horreur qui n’en fini pas au Japon  ne se produise pas dans cette région de l’Europe.

La vidéo ci-dessous corrobore en tout point notre réflexion,et vous allez pouvoir  vous rendre compte que c’est encore des sociétés financières à la recherche d’un gain sordide qui mettent en danger les populations exposées déjà à une technologie dont la sécurité n’est absolument pas maîtrisable.Si demain par exemple des tremblements de terre de magnitude 8.0 su l’échelle Richter apparaissent en Europe,que vont pouvoir faire nos techniciens,nos ingénieurs et nos politiques ?  Rien de rien….

Oui l’énergie nucléaire est une énergie propre.Elle risque de nettoyer des populations entières de la surface du globe, parce que des hommes dans toute la splendeur de leur arrogance et de leur stupidité ont cru avoir pensé à tout,calculer tout, programmer tout, mais ils n’ont pas semble-t-il, imaginé que notre planète selon son bon plaisir pourrait  un jour dans le futur « frétiller » avec une plus grande amplitude.

Modification du 11 avril 2012 :

Voici une vidéo qui fait état d’un tremblement de terre en Indonésie aujourd’hui : il s’agit d’un séisme de 8.7  de magnitude sur l’échelle Richter.Il semble que de part le monde ces niveaux de séismes sont de plus en plus fréquent.A ma connaissance en ce qui concerne la France les scientifiques ont prévu des centrales nucléaires qui résisteraient  suivant les régions à des séismes de 4.0 à 7.0 sur l’échelle Richter,nous vous laissons faire les recherches nécessaires pour confirmer ou infirmer nos dire.

Bon ..plus de vidéo (comme par hasard ) et bien voici un lien pour répondre à votre attente

http://www.smh.com.au/environment/weather/tsunami-fears-abate-after-indian-ocean-quake-rocks-indonesia-20120411-1wrlq.html

Dernière info  pour vous encourager,mais vraiment c’est pas croyable:

Centrale nucléaire de Fessenheim (France)

Le séisme de référence est le Tremblement de terre de Bâle de 1356 dont la magnitude estimée, sur la base de l’étude de chroniques religieuses de l’époque, est de 6,0 (estimation française) ou de 6,9 (estimations suisses et allemandes) sur l’échelle de Richter.
En 2007, les cantons suisses de Bâle et du Jura ont mandaté le bureau d’études suisse « Résonance » pour évaluer la pertinence de la prise en compte du risque sismique de la centrale nucléaire de Fessenheim par l’opérateur et les autorités de contrôle françaises. Celui-ci aboutit à la conclusion d’une forte sous-estimation du niveau d’évaluation de la magnitude du séisme de référence tant par EDF que, dans une moindre mesure, par l’IRSN. Il critique par ailleurs l’utilisation d’une méthode déterministe préconisée par la méthodologie française alors qu’au niveau international ce sont souvent des méthodes probabilistes qui sont employées.
La magnitude évaluée par l’IRSN en 2002 est de 6,0. Le bureau d’études suisse fait valoir que le catalogue allemand en vigueur en 2007 attribue à ce séisme une magnitude de 6,6 et le catalogue suisse une magnitude de 6,9. Il fait en particulier référence à l’étude Pegasos, menée en Suisse de 2002 à 2004 et ayant pour objectif la détermination probabiliste de l’aléa sismique des quatre sites nucléaires en Suisse, qui aboutit à cette évaluation de 6,925.
En réponse l’IRSN affirme que l’estimation d’une magnitude de 6,0 est conforme aux connaissances de l’époque (2001)20. Dans son « avis sur le rapport Résonance » publié en 2008, l’IRSN mentionne différentes études et colloques qui ont été faits depuis, en particulier l’évaluation publiée par Bakun & Scotti en 2006. Sur ces nouvelles bases, l’IRSN a été conduit à revoir l’évaluation de cette magnitude à la hausse en mars 2008, désormais fixée à 6,8. EDF reste toujours fixé sur une évaluation à 6,126.
Concernant la critique de la méthode française d’évaluation de l’aléa sismique, l’IRSN répond que les deux approches sont complémentaires et pas contradictoires. Dans une approche déterministe, « on s’intéresse principalement aux séismes connus les plus importants et aux mouvements du sol qu’ils génèreraient sur le site étudié, si ces séismes se produisaient à proximité du site. Dans l’approche probabiliste, on tient compte de la fréquence des séismes en fonction de leur magnitude, ce qui permet de définir l’aléa sous la forme d’une probabilité de dépasser un niveau donné de mouvement du sol (par exemple l’accélération du sol). Les deux approches nécessitent les mêmes données de base, à savoir un catalogue de sismicité qui recense les séismes (magnitude et localisation) passés dans la région étudiée. »
Concernant le dimensionnement des ouvrages, il existerait toutefois une marge de sécurité importante, de l’ordre d’un facteur 2 voire plus, par rapport au séisme de dimensionnement, du fait de la méthode de dimensionnement « élastique » employée à l’époque. Le bureau d’études suisse fait, sur cet aspect, en particulier référence au séisme Chuetsu-oki du 16 juillet 2007 qui a affecté la centrale de Kashiwazaki-Kariwa, dimensionnée selon la même méthode, et qui a subi sans dommages une sollicitation sismique environ deux fois plus forte que celle prise en compte lors de son dimensionnement .

Superbe, demain un séisme de magnitude de 8.5 à Bâle et cela fini comment ?

Parce que le problème c’est  que les tremblements de terre ont « évolués » ,et  que les valeurs vers lesquelles on va les vivre dans le futur ne seront  pas des valeurs de   l’ordre de 4.0 ,6.0,voir 7.0 ce seront plutôt des valeurs avoisinant  9.0 sur l’échelle Richter  et vers  une valeur de 9.0 Fessenheim ne tient pas le choc.Encore une remarque et non des moindre,la valeur maxima de l’échelle Richter c’est 7.0,donc cette échelle n’est plus d’actualité puisque elle n’est pas sensée être représentative de valeurs qui sont en dehors de la dite échelle.

Cellule44  Philippe Ehua

Source : Wikipédia

Publicités

2 pensées sur “Appel au peuple suisse et autres…”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.