CiboutonL’heure est venue de passer à une autre étape du combat de libération, celle de donner à la Résistance patriotique et révolutionnaire, une identité propre. C’est pourquoi la Chronique de ce jour, est un appel de la Révolution Permanente, à tous les Résistants de Côte d’Ivoire, en vue d’une union sacrée devant accélérer à partir cette dernière semaine du mois de février 2012, la neutralisation du Régime anti-citoyen et génocidaire de Dramane Ouattara.

Deux raisons fondamentales justifient cette nouvelle approche du combat.
Première raison: il faut séparer le chaud du tiède!

Ce n’est qu’une image. L’essentiel à retenir, c’est que l’évolution de la situation impose désormais que le combat de libération de la Côte d’Ivoire et de l’Afrique ne soit plus perçu comme celui d’un bord politique ou d’un courant de pensée politique. Il doit être celui de toute la jeune progressiste, de tous les progressistes de Côte d’Ivoire et d’Afrique.

Avez-vous entendu la jeunesse gabonaise huer Ouattara et appeler à la libération de Laurent GBAGBO lors de la finale de la CAN 2012? Eh bien, cette jeunesse n’appartient à aucun parti politique ivoirien. Elle a vibré par panafricanisme. Et c’est ce sentiment panafricain partagé sans coloration politique ni origine nationale ou ethnique, qui fonde la première motivation de notre proposition.

Or, la Côte d’Ivoire se meurt. Notre pays nous échappe. Etre citoyen ivoirien est devenu un crime sanctionné par une peine de mort. A Arrah, Sikensi, Lopou, Bangolo, Duekoué, Yaou, Abidjan, Bonoua, Soubré, pour ne citer que ces localités, la révolte de la jeunesse devant le massacre quotidien des civils par la bande armée de Ouattara, est un appel au combat révolutionnaire, qui est un combat pour la survie d’un peuple agressé.

La deuxième raison: les imposteurs et pilleurs ne pourront être chassés que par une Résistance patriotique et révolutionnaire, non par une opposition politique classique!

Une opposition politique se conduit dans un cadre démocratique civilisé. Or la Côte d’Ivoire est devenue un territoire de chasse pour braconniers et mercenaires de toutes origines, recrutés et mis en mission par le Régime anti-citoyen de Dramane Ouattara. Plus grave, ce Régime moribond et criminel, minoritaire au niveau du Citoyen ivoirien, prône la haine et la division ethnique avec un programme dit de “Rattrapage ethnique” qui a déjà fait près de 10 000 exécutions extrajudiciaires depuis mars 2011, au moins 25 civils tués par mois jusqu’à ce jour et environ 800 000 chômeurs, des travailleurs licenciés pour leur appartenance politique ou ethnique.

Alors, la Révolution Permanente propose!

Pour régler un tel problème, ramener la sérénité au sein des populations, recréer un nouvel environnement et un cadre social paisible pour le peuple, il faut une Résistance révolutionnaire. Un tel combat ne peut être confié à un bord politique ou à un parti politique, même si les formations politiques, qui en ont le courage, restent nos alliés privilégiés.

C’est donc pourquoi, nous proposons la création d’un mouvement fédérateur de tous les mouvements de Résistance patriotique et révolutionnaire dont la direction doit être assurée par un des Camarades en exil. Le nom de ce Camarade vous sera proposé dans les tous prochains jours.

Au niveau de la Côte d’Ivoire, ce mouvement fédérateur n’aura pas pour vocation de se substituer aux mouvements de résistance déjà créé en Europe, en Amérique et en Afrique. Mais il va constituer une sorte de faîtière dont le premier responsable va porter le discours de la rupture et des réformes révolutionnaires.

Au niveau de l’Afrique, ce mouvement fédérateur va amorcer la création d’un mouvement panafricain de Résistance patriotique et révolutionnaire à l’image du RDA (Rassemblement Démocratique Africain) afin de synchroniser l’action de libération sur tout le continent africain menacé de pillage et de destruction par l’esclavagiste et le colon d’hier. Dans cette lutte, le soutien panafricain et le partage d’expérience, restent nos seules chances de triompher avec moins de dégâts.

Alors, Camarade Résistant de Côte d’Ivoire, Jeunesse progressiste de tous les partis politiques de Côte d’Ivoire, l’heure de montrer ton amour pour la Côte d’Ivoire a sonné !

Ensemble, nous devons sauver la Côte d’Ivoire, en étant débarrassés de nos clivages politiques et de nos animosités partisanes d’hier! L’heure est grave! Notre réveil collectif pour mener le combat commun de la Résistance et de la Libération, reste le gage de notre Indépendance vraie!

A Très bientôt.

Hassane Magued

La Révolution Permanente N°00211/02/12

Infodabidjan.net

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.