Publicités
L’auto-attentat d’Israël en Inde et en Géorgie, prélude à une attaque contre l’Iran!, par Myriam Abraham

L’auto-attentat d’Israël en Inde et en Géorgie, prélude à une attaque contre l’Iran!, par Myriam Abraham

IRIB-Le Mossad “célèbre” ces jours-ci le 4ème anniversaire de l’assassinat commis par ses tueurs à gage d’un chef militaire du Hezbollah chiite libanais, Imad Moughnieh le 12 février 2008 en Syrie.Lundi, l’explosion d’une voiture de l’ambassade d’Israël à New Delhi a blessé quatre personnes, dont une diplomate de 42 ans, Tali Yehoshua-Koren, épouse de l’attaché israélien à la défense mais sa vie n’est pas en danger. Un engin aurait été accroché à l’arrière de sa voiture peu avant qu’elle n’explose! Etrange ressemblance d’ailleurs avec la technique utilisée ces derniers mois pour assassiner plusieurs scientifiques iraniens!

L’Inde est avec la Chine l’un des pays qui refuse d’appliquer l’embargo unilatéral sur le pétrole iranien ayant même augmenté ses achats de 30% ces derniers temps, ce qui déplaît fort à Tel Aviv, l’unique bénéficiaire de la guerre économique déclarée à l’Iran. Un refroidissement des relations Inde/Iran pour cause de ce type d’attentat – commis sous faux pavillon du Mossad – en est certainement l’un des objectifs, l’autre étant celui d’accuser l’Iran pour justifier à terme des représailles militaires contre ce pays, auprès de l’opinion publique mondial, y compris américaine et israélienne, majoritairement défavorables à une guerre contre l’Iran.
En Géorgie, un pays qui collabore étroitement sur le plan militaire, sécuritaire avec Israël, la police a désamorcé un engin explosif découvert dans la voiture d’un employé de l’ambassade israélienne dans la capitale, Tbilissi. Selon le ministère de l’intérieur “Un chauffeur de l’ambassade, un citoyen géorgien a garé la voiture à environ 200 mètres de l’ambassade. Il a ensuite remarqué cet engin de fabrication artisanale qui avait été attaché au châssis de la voiture et a appelé la police”.
Une attaque militaire d’Israël contre l’Iran se ferait en étroite collaboration avec les Etats Unis. MAis qui des deux va lancer les hostilités? probablement le régime sioniste au motif de « représailles » contre un attentat beaucoup plus meurtrier incriminant l’Iran. Ces mini attentats sont semble-t-il des ballons d’essai du Mossad pour voir les réactions sur la scène politique internationale mais font également partie d’une campagne d’accusation contre l’Iran et le Hezbollah.
Lors d’une récente rencontre entre Barack Obama et le président georgien Mikheil Saakashvili, tous deux ont discuté de la participation de la Georgie à une guerre contre l’Iran. En échange de cette autorisation, Obama aurait promis à Saakashvili une aide substentielle en dollars pour sa réélection à la présidence du pays l’année prochaine. La Géorgie est au 3ème rang des pays bénéficiant de l’aide américaine avec une population de seulement 4.7millions d’habitants.
Outre la collaboration rapprochée avec l’armée israélienne, l’armée georgienne a développé des liens étroits avec le Pentagone: une délégation d’experts militaires américains est attendue en Géorgie. Le ministre de la défense géorgien Bacho Akhalaia a affirmé que ces relations militaires entraient dans « une nouvelle phase ». La Géorgie pourrait servir de base de lancement aux attaques aériennes contre l’Iran.
L’ancien président géorgien, Edouard Shevardnadze, a mis en garde une semaine avant la rencontre Obama Saakashvili : « je n’écarte pas l’idée que pour conserver son poste de président, Saakashvili se joigne à une campagne militaire contre l’Iran, ce serait une catastrophe pour notre pays. »
Le mois dernier en Thaïlande et en Azerbaïdjan – ce dernier pays entretenant également des relations de coopération militaires sécuritaires et d’espionnage avec Tel Aviv – deux attentats auraient été déjoués contre des intérêts et individus israéliens. Le ministère iranien des Affaires Etrangères a récemment convoqué l’ambassadeur d’Azerbaïdjan à Téhéran, Javanshir Akhundov, pour condamner l’utilisation du territoire azéri par le Mossad comme base d’espionnage contre l’Iran d’où sont également organisés des assassinats de scientifiques iraniens.
Cette convocation fait suite à des informations recueillies «en suivant les déplacements des terroristes impliqués dans les assassinats de scientifiques iraniens en Azerbaïdjan et les aides qui leur ont été fournies pour se rendre à Tel Aviv en collaboration avec le réseau d’espionnage du Mossad”.
On a affaire à des opérations dites sous faux pavillon menées par le Mossad qui a dans ces pays mais aussi partout dans le monde des réseaux d’agents tueurs à gage ainsi que des réseaux d’agents d’influence (des Juifs ayant prêté allégeance au régime sioniste et à disposition pour servir les plans du Mossad).
S’imaginer que les services secrets iraniens et le Hezbollah vont utiliser des dates commémoratives d’assassinats de leurs martyrs par le Mossad pour mener des représailles montre l’arrogance sans limite et sans frontière du régime sioniste qui sous estime complètement ses adversaires, ce qui ne manquera pas d’avoir un effet boomerang. Projeter sur ses ennemis, ses propres méthodes est non seulement pathologique mais suicidaire à terme.
Selon un article du Times of London paru Samedi les agents du Mossad utilisent principalement des passeports appartenant à des Anglais et des Français. Selon ce journal, les agents israéliens ont demandé à des nationaux étrangers de «prêter leurs passeports» à des agents du renseignement israélien,ce que ces nationaux selon le Times font sans hésiter .
Ces détournements temporaires de passeports de Français constituent une véritable menace sécuritaire pour tous les ressortissants français désireux de se rendre à l’étranger car dans certains pays ils peuvent faire l’objet de contrôles longs et fastidieux tout simplement à cause de ces détournements et utilisations par les agents du Mossad pour commettre parfois des assassinats et des attentats comme le prouvent ces derniers évènements relatés ci-dessus. Le ministre israélien des affaires étrangères, Avigdor Lieberman, a récemment renouvellé ses menaces de guerre contre l’Iran ajoutant qu’Israël « disposait d’un large palette de moyens si les sanctions internationales ne parviennent pas à arrêter le programme nucléaire iranien ».
La campagne de victimologie sioniste bien huilée de Lieberman contre l’Iran l’a fait réagir immédiatement après cet attentat à New Dehli. Il s’est empressé de déclarer :
« Les attaques contre des ambassades israéliennes à l’étranger… cela veut tout simplement dire que ses citoyens sont confrontés à une menace quotidienne à la fois physique et diplomatique… Nous savons qui précisément est responsable de l’attaque et qui l’a planifiée et nous n’allons pas nous laisser faire. Les événements d’aujourd’hui nous rappellent encore une fois comment les diplomates israéliens se trouvent sur la ligne de front du combat mené par Israël partout dans le monde ».
Israël mène donc une guerre mondiale contre tous ses ennemis et veut y impliquer la communauté internationale quitte à embraser la planète entière ou à la détruire grâce à ces plus de 200 ogives nucléaires et il veut commencer par l’Iran.
Le régime colonial d’Israel s’est évertué depuis ses débuts à se faire passer pour victime alors même qu’en lançant une campagne mondiale de boycott des produits allemands en 1933 il provoquait la vindicte d’Hitler – ce qui ne l’a pas empêché plus tard de collaboré avec lui – avant les premières manifestations anti juives en Allemagne avec les conséquences que l’on connaît. Même celles-ci : le génocide des Juifs par les Nazis – ont été manipulées à des fins idéologiques coloniales au mépris de millions de vies humaines sacrifiées sur l’autel de cette idéologie fasciste qu’est le Sionisme qui s’adonne quotidiennement au culte de la victimologie.
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :