Getty image
Hier face à la Secrétaire d’Etat américaine, Hillary Rodham Clinton, Alassane Dramane Ouattara a annoncé la nomination de son épouse, Dominique Ouattara, dans les fonctions de présidente du Conseil de surveillance du Comité de lutte contre les pires formes du travail des enfants.
« En ce qui concerne la lutte contre les pires formes du travail des enfants, nous y sommes très fortement engagés et les textes réglementaires sont mis en place. Mais nous avons surtout mis en place le Conseil de surveillance du Comité de lutte et la Première dame, Mme Ouattara, qui est très engagée dans ce combat, a accepté de s’y associer. Elle assurera donc la présidence du Conseil de surveillance ».

 C’est en ces termes qu’Alassane Dramane Ouattara a annoncé la nomination de sa femme, Dominique Ouattara, en qualité de présidente du Conseil de surveillance du Comité de lutte contre les pires formes du travail des enfants. C’était hier, mardi 17 janvier 2012, en présence de la Secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton. Avec qui, il co-animait une conférence de presse au Palais présidentiel à Abidjan-Plateau. Le nouvel homme fort de la Côte d’Ivoire a dressé le bilan partiel de sa gestion des affaires de l’Etat depuis qu’il est parvenu au pouvoir dans des conditions catrastophiques avec l’appui de l’armée française et le soutien des Etats-Unis. Le chef de l’Etat a encore fait la promesse de bâtir « un Etat de droit avec une Justice impartiale et des institutions fortes ».
Il a également évoqué les efforts qu’aurait entrepris son gouvernement pour la réinstauration de la paix et de la sécurité. Sur la question sécuritaire, il a indiqué que les forces armées sont en pleine restructuration. Avant de solliciter la coopération des Etats-Unis. Alassane Ouattara a, par ailleurs, demandé le soutien du gouvernement américain pour que la Côte d’Ivoire atteigne le point d’achèvement de l’initiative Ppte. «Ceci permettra à notre pays m’amorcer sa croissance et de réduire la pauvreté qui a atteint 50% de la population », a-t-il précisé. A noter que la Côte d’Ivoire avait déjà atteint le point de décision de l’initiative Ppte sous le Président Laurent Gbagbo. En ce qui concerne la filière café-cacao, Ouattara a annoncé que la restructuration est achevée et que la semaine prochaine, les responsables de ce qu’il a appelé « le Conseil du cacao et du café » seront nommés. Pour ce qui est de l’actualité internationale, Alassane Dramane Ouattara a noté une convergence de vue avec la secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton. Mais avant, il a tenu saluer le Président américain Barack?Obama pour « son engagement en faveur du changement en Côte d’Ivoire .» Qui s’est effectué, il faut le préciser, dans le sang et la douleur des Ivoiriens. En réponse à son hôte, la secrétaire d’Etat américaine a dit noter «les efforts faits par le gouvernement Ouattara sur la voie de la réconciliation et de la croissance économique.» Elle a assuré le chef de l’Etat du soutien de son pays pour que la Côte d’Ivoire atteigne le point d’achèvement de l’initiative Ppte. Hillary Clinton a, par ailleurs, recommandé la mise en place d’un véritable Etat de droit avec une justice impartiale. Elle a également insisté sur la mise en place des mécanismes pour une presse véritablement libre. C’est sur le coup de 11h30 mn que la haut responsable américaine a quitté le palais présidentiel pour l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny de Port-Bouët. D’où elle s’est envolée pour une autre destination africaine.
Boga Sivori
Source: Notre Voie/Infodabidjan
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.