Publicités
Les confidences de Ouattara sur le sort de Soro

Les confidences de Ouattara sur le sort de Soro

Soro à la Primature, c’est fini. L’actuel locataire de la « Maison blanche » du Plateau a peu de chance d’être maintenu à son poste au prochain remaniement ministériel. En effet, des confidences du chef de l’Etat sur le sujet, rapportées par La Lettre du Continent dans sa dernière édition du 5 janvier, devraient lever le doute sur le sort réservé à Guillaume Soroau prochain remaniement ministériel. A en croire le confrère, le chef de l’Etat a déjà arrêté sa position sur la question de la reconduction ou non de Guillaume Soro à la Primature : l’actuel Premier ministre ne fera pas partie de la prochaine équipe gouvernementale. Du reste, si l’on en croit ce propos rapporté par le confrère, qui aurait été confié parAlassane Ouattara à des collaborateurs depuis sa résidence privée de Cocody : « Je ne suis plus convaincu de pouvoir le maintenir ». Une phrase qui laisse penser que Soro est en bisbille avec Ouattara. Les deux hommes ne fileraient plus le parfait amour depuis quelque temps. En témoigne la nomination de Koné Zackaria à la tête de la Police militaire ( mise sur pied pour assainir le milieu des Frci) sans avoir au préalable consulté son Premier ministre, par ailleurs ministre de la défense et patron des Forces nouvelles dont est issu le chef de la Police Militaire.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le locataire du Boulevard Angoulvant n’écarte plus l’idée de faire droit à son allié du Pdci en lui concédant le poste de Premier ministre qu’il avait promis à Bédié avant le second tour de la présidentielle de 2010. Soro est donc sur la sellette. Sa reconduction est devenue d’autant plus improbable que le président burkinabé également ne serait plus favorable à son maintien à la Primature. Selon le site internet de Jeune Afrique, Blaise Compaoré le verrait bien à la tête de l’Assemblée nationale. Aussi n’est-il plus chaud pour appuyer toute proposition de reconduction de l’ex-secrétaire général des Forces nouvelles à la Primature. Quand un nouveau gouvernement sera formé d’ici au mois de mai, il est peu probable que le désormais député de Ferké en soit le chef comme ce fut le cas depuis près de cinq ans, c’est-à-dire depuis l’accord de Ouagadougou, signé en mars 2007.
Assane NIADA
Source: L’Inter/Infodabidjan
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :