Publicités
Cour pénale internationale : VOICI LA 1ère PERSONNALITE A RENDRE VISITE A GBAGBO A LA HAYE

Cour pénale internationale : VOICI LA 1ère PERSONNALITE A RENDRE VISITE A GBAGBO A LA HAYE

Ça bouge à La Haye. Le célèbre prisonnier de Scheveningen, le président ivoirien sort peu à peu de l’isolement dans lequel il était à la prison de Korhogo.
Depuis son transfèrement à la Cour pénale internationale (Cpi), Laurent Gbagbo voit «le soleil». Mieux, il peut voir ses amis. Et le premier à lui rendre visite dans sa cellule depuis son arrivée en ce lieu le 29 novembre dernier, est Bernard Houdin. Hormis les conseils juridiques du Président Gbagbo, poursuivi pour crime contre l’humanité, avec un dossier vide, Bernard Houdin est en effet la toute première personnalité civile extérieure à aller voir Laurent Gbagbo.
Faut-il le rappeler, M. Houdin est le conseiller spécial, et porte-parole pour l’Europe, du véritable N°1 ivoirien. C’est à ce titre qu’il a obtenu son «visa» pour franchir les portes de la prison. La rencontre, selon des sources bien introduites à La Haye, a eu lieu le mardi 20 décembre dernier et a duré de 14h à 16h30 heure locale, soit 12h-14h30 GMT. Pendant 2h30 minutes, Gbagbo et son conseiller porte parole se sont entretenus. On pourrait aisément deviner qu’ils ont ébauché ensemble quelques aspects de la ligne de défense à adopter pour sortir le président des geôles de la prison internationale.
D’autres sources concordantes notent que depuis son entrée à la CPI, Laurent Gbagbo affiche sérénité et détermination. Convaincu qu’il est de détenir la vérité sur ce qui s’est passé en Côte d’Ivoire. «Je ne regrette pas d’être ici, je suis là, et on ira jusqu’au bout», avait publiquement lâché le président, au cours de sa première audience face à la juge Silvia Fernandez de Gurmendi, le 05 décembre dernier. Signe de la détermination de Laurent Gbagbo.
Selon des proches, le président ivoirien veut «la manifestation de la vérité pour le peuple ivoirien, africain et même français». Cela fait trois semaines qu’il est admis à la prison de Scheveningen, à La Haye, après avoir passé 7 mois de détention à Korhogo, dans le nord de la Côte d’Ivoire. Il est poursuivi pour crimes contre l’humanité et d’autres délits. L’audience de confirmation des charges est prévue pour le 18 juin prochain.
A la prison de la CPI, les conditions de détention sont allégées pour Laurent Gbagbo, entre autres la possibilité pour lui de recevoir des visiteurs.
Source : l’inter
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :