Publicités
Mort de Kadhafi : la CPI soupçonne un crime de guerre

Mort de Kadhafi : la CPI soupçonne un crime de guerre

Le procureur de la Cour pénale internationale estime qu’il y a de sérieuses suspicions sur les circonstances de la mort du dictateur libyen.
La communauté internationale veut savoir. Luis Moreno Ocampo, procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a déclaré, jeudi, que la mort de Mouammar Kadhafi, le 20 octobre dernier à Syrte, pourrait être un crime de guerre*. Le flou qui entoure le décès de l’ancien dirigeant libyen inquiète et Moreno Ocampo a indiqué que «la mort de Kadhafi est une des questions qui doit être éclaircie». «Il existe de sérieuses suspicions sur le fait que c’était un crime de guerre», a déclaré Moreno Ocampo.
Dès le lendemain de l’arrestation et de la mort du dictateur, l’idée d’une exécution sommaire avait été évoquée et la famille Kadhafi avait porté plainte pour «crime de guerre» auprès de la CPI, le 26 octobre. «Aucun révolutionnaire n’a tiré sur Mouammar Kadhafi après son arrestation», avait indiqué de son côté Ibrahim Dabbashi, ambassadeur adjoint de la Libye auprès de l’ONU. S’appuyant sur l’enquête en cours, Dabbashi avait affirmé que Kadhafi avait perdu la vie au cours d’un échange de tirs et ajouté que «si nous (la commission d’enquête, ndlr) apprenons quelque écart dans le respect des droits de Kadhafi (…), les auteurs de tels actes seront punis».
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils