Plusieurs milliers d’ivoiriens, d’africains et mêmes des sympathisants européens du président Laurent Gbagbo se sont rassemblés aujourd’hui devant la Cour pénale internationale (CPI) à la Haye, pour dénoncer cette justice partisane qui oublie à dessein les crimes contre l’humanité commis par le camp Ouattara.
Des images de cette grande mobilisation
Le président Gbagbo, renversé le 11 Avril par les forces françaises stationnées en Côte d’ivoire, est injustement poursuivi pour crimes contre l’humanité, il faut le dire.
« Nous sommes ici pour manifester notre soutien au président Gbagbo », a déclaré à l’AFP Seri Zokou, avocat à Bruxelles et membre de l’équipe de défense du chef de l’Etat. « Nous demandons à la Cour pénale internationale de faire venir ici les vrais responsables des massacres en Côte d’Ivoire, MM. Alassane Ouattara, Soro et les chefs militaires » a poursuivi M. Zokou.
Pour rappel, Amnesty International a publié un rapport en mai 2011 affirmant que « les forces alliées à l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo comme celles soutenant son successeur Alassane Ouattara ont commis des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité pendant les six mois de violences meurtrières qui ont suivi les élections controversées. »
Ce fut une manifestation réussie et qui montre que le président Gbagbo n’a rien perdu de sa popularité, comme le montre les images ci-dessus.
Le Groupe ACC
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.