Depuis Paris, en ce 18 mai 2005 où Henri Konan Bédié livra le PDCI-RDA pieds et mains liés au RDR et aux rebelles de Ouattara pour ses interêts personnels dans le cadre du RHDP, notre Parti est dans la tourmente à cause du leader qui le conduit et le pays a perdu ses repères. D’un coup d’état prévisible en 1999 qui n’a pu être circonscrit, à une élection calamiteuse en 2000 au cours de laquelle le PDCI-RDA a été éjecté comme du coton dans l’air jusqu’à cette guerre internationale imposée par la France aux ivoiriens pour leurs différends électoraux en 2010 qui entraîna la mort atroce de milliers de nos compatriotes et toujours sur la base de cette alliance diabolique supportée par Bédié et son micro groupe au sein du RHDP, le PDCI-RDA est devenu le dindon de la farce des enjeux du RDR et de ses rebelles dirigés par le couple Ouattara-Soro.

Aujourd’hui encore, dans le cadre des futures élections législatives du 11 décembre 2011, le PDCI-RDA paye le prix fort de l’humiliation dans les arrangements internes au RHDP qui donnent la majorité de fait aux militants de Ouattara: RDR/rebelles, au dépend du premier parti politique de Côte d’Ivoire, avec en prime les attaques à la grenade ou à la bombe d’un lieu de campagne du PDCI-RDA à Grand-Lahou causant encore des morts d’Ivoiriens non sans occulter les représailles contre d’autres candidats du même RHDP: le cas de Bouna.

Aussi, est-il temps, grand temps, d’exiger le retrait de notre PARTI de cette alliance du RHDP et refuser notre participation à cette mascarade d’élections législatives oú tout est déjà préparé pour plébisciter le RDR et sa branche armée de rebelles reconvertis en politiciens, face à la dépravation des lettres de noblesse du PDCI-RDA et à l’humiliation plus que dégradante de la position du PARTI dans ce qui est de facto une entreprise à dénommer Ouattara-Bédié & Co. dans laquelle seuls les interêts des Bédié, des Ouattara et de leurs familles biologiques prévalent. Ouattara a acquis le pouvoir dans le sang. Qu’il nomme donc ses députés à l’Assemblée Nationale pour boucler la boucle de son pouvoir absolu, lui, le nouveau monarque ivoirien.

Le PDCI-RDA ne doit plus accepter de s’humilier à nouveau devant Ouattara et ses fusillers-rebelles car l’humiliation est de trop qui frise le ridicule pour ce grand PARTI. Nous disons donc NON au RHDP, NON aux législatives et que chaque Parti préserve ses intérêts en sortant le PDCI-RDA de ce RHDP. L’heure est venue de le crier haut et fort à Henri Konan Bédié et à ses laudateurs au dépend desquels il vit et qu’il utilise pour courir encore après sa gloire fanée depuis 1999.

C’est l’appel que nous lançons à tous les membres statutaires, aux femmes et aux jeunes, à tous les militants de la diapora ainsi qu’aux sympathisants du PDCI-RDA pour leur demander de dire NON à la forfaiture de Bédié et exiger le retrait de notre PARTI de ce machin de RHDP car le PDCI-RDA ne peut plus et ne doit plus servir d’escabeau à Ouattara et à ses tueurs de rebelles pour continuer à humilier la Côte d’Ivoire après avoir décimé sa population.

Chaque Parti défend ses intérêts, sachons sauvegarder ceux du PDCI-RDA!

Koffi Kouadio

Militant du PDCI-RDA aux USA

Le 7 décembre 2011

www.lenationaliste.com

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.