Moscou menace Washington


RELENTS DE GUERRE FROIDE |Olivier Bot
Poutine accuse Hillary Clinton d’encourager la contestation russe. Et veut   déployer des missiles contre le bouclier de l’OTAN.
On se croirait presque revenu au temps de la guerre froide, avec ses dissidents russes en vedettes américaines et sa crise des missiles en Europe. Hier, Vladimir Poutine – fragilisé par un score en recul du parti Russie Unie – dénonçait la main de l’étranger derrière la contestation inattendue des législatives. Il accusait même explicitement la cheffe de la diplomatie américaine, Hillary Clinton, d’avoir «lancé un signal aux activistes à l’intérieur de la Russie» en déclarant que les élections «n’étaient ni honnêtes ni équitables».