Publicités
Côte D’Ivoire: Des marabouts enquêtent à la place des policiers

Côte D’Ivoire: Des marabouts enquêtent à la place des policiers

Getty Images

Depuis que Dramane, ce Burkinabé, dirige la Côte d´Ivoire par la volonté de Sarkozy, il se passe dans ce pays des choses qui dépassent l´entendement. Les universités sont fermées alors que l´enseignement primaire et secondaire fonctionnent. Une analphabète notoire est nommée ministre de l´éducation nationale, les dozo (essentiellement constitués de maliens, burkinabés, petits mécaniciens de bramakoté et autres coxers..) constituent l´armée régulière d´un pays comme la Côte d´Ivoire. Les exemples sont multiples et on ne finira pas de les citer.

Á cette liste déjà longue est venu s´ajouter un fait auquel certainement beaucoup n´ont pas prêté attention et qui pourtant nous éclaire suffisamment sur l´état de délabrement à tout point de vue dans lequel Dramane et son de son équipe de prédateurs ont mis la Côte d’Ivoire.
De quoi s´agit-il? C´est un fait réel relaté par le quotidien notre voie du 21 novembre 2011. L´histoire se passe au CHU de yopougon. Á la maternité de cet hôpital, une femme qui venait d´accoucher ne retrouve pas son bébé. Il a certainement été volé. Une plainte est donc tout naturellement déposée à la police. Des éléments des FRCI débarquent sur les lieux pour nécessité d´enquête. Mais tenez-vous bien, en lieu et place d´experts en la matière pour une enquête scientifique pour éclairer les faits, nos fameux FRCI ont débarqué au sein de l´hôpital avec un marabout (kramokotché) pour retrouver le bébé et le voleur. Après plusieurs heures d´incantations et autres sortilèges point de bébé ni de voleur. Devant cet échec manifeste du marabout, les FRCI décident alors d´enfermer tout le personnel médical présent. Évidemment cela déclencha une grève de tout le personnel de l´hôpital.
L´autre fait qui nous démontre que Dramane utilise très souvent les services de marabouts pour mener des enquêtes et faire arrêter d´honnêtes personnes, c´est le cas du général Guiai Bi Poin. Il nous est revenu en effet que c´est suite aux accusations d´un marabout Burkinabé selon lesquelles “un général de teint très claire était sur le point de faire un coup d´état” que ce général a été mis en prison. Á la lumière de ces deux exemples nous pouvons affirmer avec raison que le “maraboutage” a une grande part dans les détentions arbitraires que nous voyons en ce moment dans notre pays à commencer par celle du Président Gbagbo. Quand dans un pays moderne, on s´adonne à de telles pratiques au sommet de l´état c´est qu´en réalité il n´y a plus d´état et que la faillite est totale.
Source: Edouard Yro Gozz
Infodabidjan.net
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :