Publié le 21 novembre 2011 par Parallax
Hosni Moubarak
Le peuple arabe est vraiment le dindon de la farce de ses révolutions supposées. De la Tunisie à l’Egypte, en passant par la Libye, le Yémen et la Syrie, comme je l’ai toujours pensé, ce sont de fausses révolutions. La place Tahrir, au Caire, en Égypte, est à nouveau le théâtre de violents affrontements entre l’armée et la population. Mais, cette fois-ci, les militaires ne veulent pas lâcher le morceau et n’ont pas de bouc émissaire comme ce fut le cas de Moubarak…
Alors que plus de 3000 manifestants s’opposent aux forces de l’ordre, l’armée tue. Les violences ont fait près de 22 victimes depuis samedi et 1700 blessés. Encore un petit effort et on atteindra le nombre fatidique de 80 morts qui a fait vaciller l’ancien raïs. Le pouvoir militaire, vieux de 58 ans et sensé préparer une transition démocratique après la chute d’Hosni Moubarak est dans le rouge. Le président du Conseil suprême des forces armés Mohamed Hiussein Tantawi et le premier ministre de la transition, Essam Sharaf seront-ils à leur tour traduits devant la justice ?
Ces révolutions arabes, de vastes enfumages, ne sont mis en place que pour affaiblir les arabes. Face à quoi et à qui ? Je vous laisse deviner. Ces fumisteries, à titre d’exemple, ont plongé la Tunisie et l’Egypte dans une forte récession. En effet, ces deux pays tirent la plupart de leurs ressources grâce au tourisme. L’instabilité actuelle a plongé ce secteur. L’Egypte dépend également en grande partie de l’aide internationale. Donc, ces pays ne sont même pas indépendants et ceux qui le pensent, eux, ne sont que des personnes crédules.
Ce qui est sûr, le pays entier s’embrasera. C’est le résultat de la folie des hommes qui croient que la décapitation d’un pays passe par celui qui le représente. Les autres pays arabes comprendront mais, il risque d’être trop tard. Les plans sordides de l’Occident créeront des monstres islamistes, au pouvoir, et qui se retourneront, bientôt, contre eux.
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.