Exaspérées de subir les exactions quotidiennes des FRCI de Ouattara les populations de la paisible localité d’Ebilassokro Département d’Abengourou sont sur pied de guerre. Depuis hier 16 Novembre 2011 des coup de feu se font entendre partout

Ebillassokro, c’est connu, est un beau village situé à 50 Km d’Abengourou chef lieu de Région .Il a récemment été érigé en Sous préfecture par le gouvernement Gbagbo. Cette ville sans histoire connait depuis hier à 19 H des troubles très graves C’est précisément à cette heure que Amon Ehora Président des jeunes, revenant du champ a été grièvement blessé à l’arme blanche par les éléments FRCI en poste dans la localité.il est d’urgence évacué au CHR d’Abengourou ainsi qu’un autre jeune du nom de Anoh Yao.
Les populations de la ville ne supportant plus les agissements des forces de Ouattara depuis plus de 7 mois, se sont soulevées pour chasser de la ville tous les rebelles baptisés FRCI. Ces derniers visiblement en difficulté battent en retraite et reviennent nuitamment avec du renfort. Depuis, des échanges violents de coup de feu font jour.
Les populations, apprend on, sont particulièrement déterminées à se libérer du joug de ces forces qui sèment impunément la terreur dans toute la Côte d’Ivoire. Ceci, Conformément à la volonté de Ouattara assuré de ses soutiens internationaux.
Correspondance particulière de
Anasthasie Ehoulan
Source : Lacotedivoirelavraie
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.