Getty Images

Huit (8) gardes assurant la sécurité à la résidence privée du président de la république, à la Riviera Golf, ont été vidés des lieux la semaine dernière, selon une source fiable.
Ces 8 éléments faisaient partie de la Direction chargée de la logistique et de la sécurité (Dcls), qui organisait et assurait la sécurité d’Alassane Ouattara, avant et pendant les élections présidentielles. Cette organisation a joué un rôle important dans la protection du président ivoirien et de ses soutiens pendant leur séjour à l’hôtel du Golf.

Que s’est-il passé pour que les 8 gaillards se retrouvent à la rue? Notre source évoque une affaire de suspicion. Les gardes en question, non satisfaits de leur traitement salarial et professionnel, décident de saisir le chef de l’Etat pour lui faire part de leurs revendications. Aussi, indique notre source, les 8 gardes tentent-ils de tenir une réunion à la résidence présidentielle.
Le chef de la sécurité à la résidence présidentielle, qui est un officier de l’armée régulière, n’étant pas informé de cette rencontre, s’y oppose. La tentative des gardes de se réunir est tout de suite qualifiée de suspecte surtout que certains d’entre eux ne cessaient de communiquer sur leurs téléphones portables avant la tenue de la réunion avortée.
Sans attendre, une note leur est adressée les informant de ce qu’ils ne font plus partie de la sécurité à la résidence présidentielle, et que par conséquent, ils doivent déposer les armes en leur possession. Les 8 éléments, surpris, s’exécutent tout de même. Une source proche des personnes renvoyées, nous a expliqué que les 8 éléments n’avaient d’autres intentions que de soumettre ‘’leurs préoccupations d’ordre existentiel à celui pour qui, ils ont exposé leurs vies’’.
Toujours selon cette source, les gardes mis à la porte s’offusquent de ce qu’après avoir enduré toutes sortes de souffrance pour porter Alassane Ouattara au pouvoir, on leur préfère, aujourd’hui, des ‘’parvenus en costume’’ dont ils ont favorisé l’arrivée pour la plupart, dans la garde rapprochée du chef de l’Etat. Notons que ce sont les éléments du Dcls qui ont sécurisé tous les meetings et déplacements d’Alassane Ouattara pendant la pré-campagne et la campagne électorale, lors des deux tours de l’élection présidentielle.
Source: BAMBA Idrissa – Soir Info
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.