Publicités
Après sa sortie de prison, Diabaté Bêh parle aux militants du Fpi

Après sa sortie de prison, Diabaté Bêh parle aux militants du Fpi

Getty Images

Les militants du Fpi doivent accepter qu’ils ont perdu le pouvoir. C’est la condition pour eux de se réorganiser et reconquérir le pouvoir plus rapidement.
C’est le conseil que Diabaté Bêh, conseiller économique et social, militant du Fpi et ex-prisonnier du régime Ouattara, a donné mardi dernier au militants Fpi de la région des Savanes venus lui rendre visite à son domicile de Cocody-Angré. «Acceptons que nous avons perdu le pouvoir pour le reconquérir très bientôt de façon démocratique », a-t-il conseillé à ses visiteurs.

Pour lui, le Fpi a les moyens de revenir au pouvoir car l’adversaire ne fait pas politiquement le poids. En présence du secrétaire national par intérim de la région des savanes, Coulibaly Yacouba, de Ziao Nahossé, fédéral Fpi de Boundiali, de Mme Coulibaly?Françoise, fédéral de l’Offpi, de Sanogo Mamadou, président de la coordination Fpi de Boundiali, de Silué Jacques, Dohoba, Abou Mapiéchon, Coulibaly Brahima, Coulibaly Yiriba et bien d’autres militants, Diabaté Bêh a remercié ses visiteurs pour leur soutien.
Il a rassuré son auditoire de la santé morale et physique des autres détenus. « Ils se portent bien et ont le moral », a-t-il déclaré. « Il nous appartient d’obtenir leur libération dans les prochains jours », a ajouté Diabaté Bêh qui pense que « le Fpi est une famille et nous n’avons pas le droit de laisser nos amis en prison.» Diabaté Bêh a été arrêté le 11 avril dernier à la résidence du Président Laurent Gbagbo en même temps que celui-ci avec d’autres responsables de l’ancien régime.
Source: Coulibaly Zié Oumar – Notre Voie/Infodabidjan
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :