Publié le15 novembre 2011 parAllain Jule

Rania et Abdullah II de Jordanie

Alors que les Occidentaux ne font en réalité que pérorer, ce sont plutôt les arabes qui appliquent la férocité blanche contre la Syrie, en baissant leur froc. Vous me direz que les Syriens sont blancs, tout comme les arabes. La soi disant Ligue arabe veut envoyer des observateurs en Syrie, sans parler avec le Gouvernement mais avec l’opposition. Il y a aussi les Turques, qui menacent de…bloquer l’approvisionnement d’électricité aux Syriens. Ces faibles, n’ont rien fait avec l’assassinat par Tsahal, des militants de la paix en partance pour Gaza. Ces gens ont choisi leur camp, alors que 19 soldats syriens sont morts hier. L’opposition est très «pacifique». Les monarchies très démocratiques du Golfe clouent le bal, en refusant un sommet de la Ligue, réclamé par Damas. Cherchez l’erreur !
Mais quelle mouche a donc piqué le Jordanien ? J’ai envie de dire à ce roi-clown, souverain Hachemite et surtout demi-arabe, de se taire. Il est probablement un agent du M16 britannique, par sa mère, la Britannique Antoinette Avril Gardiner, dite Toni Gardiner (nommée également princesse Muna al-Hussein. Alors, après avoir hérité du pouvoir par effraction, parce que son père l’a désigné en violant les règles qui voulaient qu’il soit remplacé par son frère Hassan, vrai prince héritier. Il ferait bien de se taire au lieu de parler de la Syrie.
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.