8 novembre 2011 – 15:31
8 novembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – Dans un entretien accordé hier à nos collègues du magazine EIR à Washington, le général Joseph Hoar, ancien commandant du CENTCOM qui passa 23 années de sa carrière au Moyen-Orient, a mis en garde contre le danger imminent d’une guerre dans le Golfe persique déclenchée par des frappes israéliennes sur l’Iran. Extraits.

« C’est vraiment effrayant. De ce que j’ai pu lire ce week-end, des articles que l’on m’a envoyé, tout le monde a désormais la même histoire : l’Iran c’est les méchants, ils cachent leurs bombes nucléaires en sous-sol, ils enrichissent de l’uranium et font des expériences avec des ogives nucléaires. Vous savez, c’est la même liste de personnages qui nous ont amené en Irak… Ceux-là mêmes qui ont engendré la guerre d’Irak reviennent ensemble pour provoquer une attaque israélienne, avec l’aide américaine, contre l’Iran. Tellement de choses ont été dites par de si nombreuses sources à Washington – en dehors du gouvernement fédéral – qui pensent que c’est la prochaine étape. »
Si les israéliens sont autorisés à frapper – et le général Hoar pense que le comportement d’Obama face à Netanyahu a conduit le Premier ministre israélien à croire qu’il peut faire ce qu’il veut – « que le gouvernement américain soit directement impliqué ou non, nous serons jugés responsables ; il y aura des avions américains, du matériel américain, des technologies américaines dans une frappe conduite par Israël. »
Avec l’hostilité des médias américains nourrissant la propagande néo-conservatrice et réduisant au silence les critiques israéliennes de la politique belliciste du gouvernement Netanyahu, le général Hoar met en garde : « j’ai bien peur que cela devienne un ’fait accompli’ avant que quiconque ai pu aborder la chose sérieusement dans ce pays ; que ça va arriver un matin, qu’on se réveillera en apprenant que les frappes ont eut lieu , que les iraniens s’en prennent aux cargos dans le Golfe, et que le fait que ce sont les israéliens qui l’ont provoqué passe à la trappe. »
A la question de stopper cette guerre y compris en obtenant l’éviction d’Obama pour mise en danger de la sécurité nationale (tel qu’y appelle Lyndon LaRouche), le général Hoar a répondu : « ce sera très difficile, mais c’est un grand manquement de la part des institutions américaines ainsi que de l’ensemble de l’opinion. »
Par ailleurs, le général Hoar a fait état du combat qu’il mène aux côtés de 22 autres généraux et amiraux pour bloquer la loi sur la Défense au Sénat qui accroîtrait les incarcérations des terroristes présumés, y compris des citoyens américains, sans jugement et sans protection constitutionnelle. A l’inverse du président et de ses conseillers juridiques, il affirme que chaque suspect a droit à un jugement en bonne et due forme.
Il a également rappelé comment l’Empire britannique et Winston Churchill avaient manipulé les Etats-Unis pour qu’ils fournissent les moyens de renverser le gouvernement démocratiquement élu de Mossadegh en 1953…
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.