Getty Images
Au lendemain de la capture du Président Gbagbo, certaines personnalités issues de LMP se sont rendues à l’Hôtel La Nouvelle Pergolla d’Abidjan, situé en Zone 4.
Pour eux, en y allant, ils allaient se mettre sous la protection de l’ONUCI, mais à leur arrivée, c’était l’effet contraire qui s’est présenté à eux. Ils ont été automatiquement arrêtés et sont poursuivis pour des crimes imaginaires.

Plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer cette attitude qui relève du moyen âge. Et malgré toute ces voix rien n’y fit. Mais le FPI et le CNRD n’ont pas baissé les bras. Suite aux pressions que ces partis ont exercé sur le pouvoir, ils ont pu obtenir aujourd’hui la libération des combattants suivant :

Les ministres Danielle Boni Claverie, Kata Keke, Ettien Amoakon, Armand Ouégnin.

A ceux là il faut ajouter aussi la libération de Leba Chantal, Hue Lou Simone DGA de la Refondation, Mme le Maire d’Issia Dedi Adèle, et de Germain de Guezé Cameramen.

Affaire à suivre !!!!

Source: Wikilibre – Infodabidjan.net

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.