Les prisonniers de la crise post-électorale vont-ils bientôt recouvrer la liberté ? C’est du moins ce que laisse entrevoir un communiqué signé hier du procureur général Fofana Ibrahima. « Le procureur général près la cour d’appel d`Abidjan informe que la chambre d’accusation de la cour d’appel d’Abidjan examinera les diverses demandes de mise en liberté provisoire présentées par les personnes inculpées dans le cadre de la crise postélectorale, au cours de son audience du mercredi 09 Novembre 2011», indique le procureur.

Ce sont plusieurs dizaines de partisans de Laurent Gbagbo qui sont détenus dans diverses prisons du pays. Lors d’une récente rencontre avec une délégation du Fpi et du Cnrd, le ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, avait promis de remettre en liberté certains prisonniers si le parti de Gbagbo acceptait de prendre part aux législatives.

Augustin Kouyo

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.