Publicités
Ma lettre à mon ainé BLE GUIRAO

Ma lettre à mon ainé BLE GUIRAO

J’ai lu ton interview dans le quotidien Soir Info du mercredi 2 Novembre 2011 et je ne pouvais rester sans réaction. Je sais que tu seras surpris que je t’écrive parce qu’après m’avoir donné 6 rendez-vous non honorés à ton bureau au siège de l’UDPCI et après notre discussion houleuse et inachevée dans la salle d’attente du Ministre Banzio nous ne nous sommes plus vus ni parlé jusqu’à ce jour. Mais ne sois pas étonné parce qu’en réalité moi je ne manque jamais de m’informer sur toi auprès des personnes que nous avons en commun. De toutes les façons, tu mérites mon intérêt car tu as su m’accorder le tien quand j’ai eu besoin de ton soutien dans mes ambitions.

Sache que je suis indigné ! Je suis indigné parce que je me rends compte que tu humilies trop ton statut de leader. Le ton de ta sortie hésite entre un ras-le-bol et une plaidoirie. Mais en fin de compte ta conclusion tranche en montrant que tu optes pour une plaidoirie que tu fais à l’endroit du président de ton parti Mabri Toakeusse : «Le parti de Guéi Robert est debout. Il aura son groupe parlementaire fort pour que demain, après les deux mandats du président Alassane Ouattara, Mabri Toikeusse soit le président de ce pays… ». Non grand frère, tu ne peux pas continuer à t’humilier de la sorte. Je ne peux pas accepter que tu te mettes à faire pitié comme tu es en train de le faire. Alors, je te somme de respecter toute l’estime que nous qui connaissons ta valeur avons pour toi et à te réveiller maintenant du long sommeil dans lequel tu sombres depuis lors.
1. Tu dis « pourquoi moi ? » :
Si tu ne connais pas la réponse à cette question, moi je la connais et je vais te la donner. Toutes ces choses n’arrivent qu’à toi à l’UDPCI parce que tu n’es pas l’un des leurs. Penses-tu que tu es le camarade de Mabri Toakeusse ? Pense-tu que tu es le copain d’Alassane Salif Ndiaye ? Oui vous êtes tous cadres de l’UDPCI mais quel histoire partages-tu avec eux ? Quel passé commun ou intime avez-vous en commun pour que Mabri Toakeusse soit content de te donner l’un des rares fruits que l’UDPCI récolte sur le terrain politique ? Pour avoir fait la FESCI longtemps avant moi, tu es sensé savoir qu’on ne commence pas une aventure politique avec des personnes qu’on découvre. Avec quels Fescistes de ta génération es-tu rentré à l’UDPCI ? Tu as certainement commis le plus grand défaut des leaders de la FESCI qui est de partir seul à des rendez-vous d’intérêts ; convaincus que seuls, ils ne partageront avec personne mais oubliant que seuls, ils sont forcement vulnérables. Si tu es devenu le champ d’expérimentation par excellence de toutes les traitrises à l’UDPCI, c’est tout simplement parce qu’en réalité, tu es considéré comme un intrus de leur système qui, de surcroit, est sans défense parce qu’isolé. Malgré tout le soutien qu’ils t’apportent, que peuvent pour toi les jeunes inexpérimentés et sans pouvoirs qui t’entourent ? Que peuvent Jean Michel Mehaud, Touho Viviane et Zahui Maxime si ce n’est d’aller faire beaucoup de bruits devant le bureau de Mabri Toakeusse quand il a fini de te broyer ? Rien ! Alors grand frère, je crois qu’il est temps que tu prennes tes responsabilités. Comment peux-tu affirmer que tu es victime d’un complot ourdi contre toi depuis l’intérieur de l’UDPCI et croire que Mabri Toakeusse n’est pas le parrain de ce complot ? Non, je sais que tu n’es pas naïf pour croire que ton ‘‘sorcier’’ ce n’est pas lui. Tu le ménages parce que tu es obligé de badigeonner ton discours du ‘‘bon ton’’ que le Général Guéi vous a enseigné à l’UDPCI mais surtout parce que tu restes discipliné malgré tes frustrations. Je sais aussi que tu n’es pas assez naïf pour croire que Flindé Albert peut t’arracher ‘‘ton AGEFOP’’ ( ?!) pour le donner à un militant du RDR sans la caution de ‘‘ton Mabri Tokeusse cheri’’. Ceci n’est que le premier signe par lequel les gens veulent t’indiquer que le pouvoir dont vous vous réclamez tant n’est que le pouvoir du RDR et que votre ‘‘petit’’ UDPCI n’en est qu’un collaborateur. Mabri Toakeusse l’a compris et avant lui le PDCI l’avait aussi compris lorsque ‘’leur Primature’’ a été concédé au MPCI de Soro Guillaume. Tu veux y comprendre quelque chose ? Alors ouvre grand les yeux !…
2. Tu accuses le Ministre BANZIO de te trahir :
Tu considères que le Ministre BANZIO t’a trahi en te demandant lors d’une réunion de retirer ta candidature aux législatives au profit de Mme Oulaï et ce en négation flagrante d’un accord politique par lequel les deux sièges de Blolequin devraient vous revenir à toi et à lui. Tu sais grand frère, un accord politique cache toujours un combat qu’il veut prévenir entre les signataires. Le vrai objectif de cet accord n’est pas de neutraliser ce combat, mais de le civiliser quand il adviendra. Là encore, je te dis non ! Le Ministre BANZIO n’est pas en train de te trahir ; il est en train de faire la politique. C’est plutôt toi qui a un problème avec votre accord politique pour la simple raison que c’est toi qui y a cru. Ce n’est pas la faute de BANZIO si l’ex Secrétaire Général de la FESCI que tu es a bien voulu croire qu’il se ferait élire député de Blolequin par BANZIO et par un accord et non pas par la population. En oubliant même que toi, BANZIO et votre accord pouvez être battus par un candidat LMP sur la base des chiffres que toi-même tu rapportes. Je vois dans tes mots autant de meurtrissures que de gêne parce que tu restes respectueux de ton ainé, mon oncle BANZIO qui le mérite d’ailleurs. Mais là aussi, je suis obligé de te rappeler qu’un homme politique ne fait pas toujours ce qu’il aime. Je suis persuadé que BANZIO n’aime pas plus Mme Oulaï qu’il ne t’aime. D’ailleurs, que voudrais-tu qu’il fasse de votre amour tous les deux dans un jeu politique où les choix ne sont guidés que par les intérêts et les circonstances et jamais par l’amour? Que voudrais-tu qu’il fasse du respect de votre léger et certainement informel accord politique dans un contexte politique où le PDCI-RDA se retrouve avec la portion congrue d’un partage léonin qui octroie tout le Nord du pays au RDR sur la base des ‘‘honnêtes’’ scores du 1er tour de la dernière présidentielle ? Tu as encore perdu de vue que la politique est toujours tributaire des évènements conjoncturels qui la soumettent inéluctablement. Le BANZIO signataire de votre accord ne pouvait pas être le BANZIO exécutant tout comme le Blé GUIRAO signataire ne sera pas le Blé GUIRAO exécutant. Votre équation était fausse d’avance parce qu’elle a ignoré un sérieux inconnu : Mme OULAI Madeleine. Tu vois, quand tu finiras de lire ma lettre et que tu comprendras la position de mon oncle BANZIO, tu comprendras certainement que c’est à tort que vous avez tenu LAURENT GBAGBO pour un ‘‘BOULANGER’’. Pour le comprendre, il te suffit de t’arrêter un instant, juste un instant et d’observer que Mabri Tokeusse t’a promis le poste de DG de l’AGEFOP et qu’il a donné à quelqu’un d’autre ; que ton Champion Ouattara a promis le poste de 1er Ministre au PDCI et qu’il a donné au MPCI.
CONCLUSION :
Cher grand frère, si tu te sens révolté à ce niveau de lecture de ma lettre c’est que mon objectif est atteint. Oui je veux te pousser à la révolution mais à la bonne. Celle qui t’amènera désormais à arracher tes acquis au lieu de te les faire offrir comme des cadeaux. Tu croyais que les gens allaient se souvenir de tous ce que tu as enduré à la cité rouge, au Golf Hôtel, de ta maison incendiée, de tous les êtres chers (mes parents) que tu as perdus pour te récompenser avec un poste de DG ou un siège de député? Je te laisse répondre. Pour ma part, je souhaite simplement qu’il n’y ait pas de « déflagration entre les populations » de Blolequin encore lors de vos joutes électorales car nos parents ont trop souffert de la politique dont ils ne gagnent rien et dont ils continuent de mourir comme des mouches. Affrontez-vous loyalement et pacifiquement car tel est l’objet du jeu politique. QUE LE MEILLEUR GAGNE !!!
Ton petit frère ARSENE TOUHO
Depuis l’exil !(lu 38 fois, 38 vis
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :