La CEI, loin d’être une commission indépendante, est une commission électorale chargée d’organiser la fraude au profit du RDR. La Majorité présidentielle (Proche du président Gbagbo) en a été victime lors des élections présidentielles de Novembre 2010. Aujourd’hui c’est le PDCI, le parti dirigé par Henri Konan Bédié, qui crie déjà à la manipulation et même au sein du Rassemblement Des Républicains (RDR) d’Alassane Ouattara, c’est la désillusion au sein de plusieurs cadres qui se rendent compte maintenant que les critiques de la LMP contre l’impartialité de la CEI sont bien fondées.

L’article ci-dessous, publié par le quotidien « L’Inter », proche du camp Ouattara, le prouve bien.
L’information nous a été communiquée par une victime. Il répond aux initiales de M.G, colistier d’un candidat du Rdr aux élections législatives à Koumassi. Il nous a joint par téléphone, hier mercredi 2 novembre, pour dénoncer le retrait des noms de certains candidats des listes déjà déposées à la Commission électorale indépendante (CEI). Lui-même en fait partie, puisqu’un membre de la direction du RDR le lui a clairement signifié.
Pour en savoir davantage, nous sommes allés à la rencontre du candidat MG. A Koumassi où nous l’avons trouvé, il semblait atterré par ce qui venait de lui arriver. « Mon frère, j’ai été appelé aujourd’hui par la CEI à 12h05mn. Elle m’a demandé d’appeler mon colistier pour lui dire d’aller régulariser son attestation de régularité fiscale qui ne comportait pas de sticker. Ce que j’ai fait. A 14h55, mon colistier me rappelle pour me dire qu’il a corrigé l’anomalie, mais que des choses pas très claires se trament à la CEI. Il m’a dit qu’il a été appelé par le secrétaire général par intérim du RDR (Amadou Soumahoro ndlr) qui lui a signifié que compte tenu de la décision du RHDP, nos noms seront retirés de la liste au profit d’autres noms appartenant au PDCI », nous a confié M.G. Qui dit avoir appelé à la direction du RDR pour s’informer. « M Lou que nous avons joint m’a dit ceci: petit frère, le secrétaire général va vous recevoir bientôt », a-t-il révélé.
Aux yeux de notre informateur, la CEI se décrédibilise, d’autant plus qu’elle a non seulement appelé un candidat dont les dossiers comportent des anomalies hier mercredi pour les corriger, mais plus grave, elle autorise qu’on retire des dossiers de candidature pour les remplacer par d’autres, au nom d’un accord de dernière minute. Et cela, alors que le délai de dépôt des dossiers de candidature est clos. « Nous avons déposé nos dossiers de candidature le lundi 31 octobre dernier à 23h30mn. Soit 30 mn avant la fermeture du délai du dépôt des candidatures. D’où vient-il qu’on arrive à retirer nuitamment des noms de candidats au profit d’autres noms alors que le délai est passé. Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond », nous a révélé notre interlocuteur, qui se dit prêt à apporter la preuve de ses accusations.
Nous avons pu consulter les appels qu’il a émis et reçus pour nous rendre compte que la CEI l’a effectivement appelé. Notre informateur nous révèle qu’au siège du RDR et du PDCI, des fiches de candidature vierges et antidatées seraient en train d’être remplies par les candidats de dernière minute. « Nous avons certes été écartés, mais la République ne doit pas se rendre complice de faux. Si les négociations au sommet ont échoué, alors on aurait dû partir avec les listes qu’on a déposées. Mais aujourd’hui, on veut respecter la décision du RHDP en faisant du faux. C’est injuste! », Fulmine le candidat recalé, qui dit avoir subi, comme bien d’autres, des préjudices moraux et financiers. « Nous avons battu campagne au sein de nos partis pour obtenir l’adhésion de la base. Quand nous avons été appelés par le RDR pour déposer nos dossiers, nous avons entamé des démarches administratives pour fournir ce qu’on nous demandait. Quand nous avons été retenus, on a annoncé la bonne nouvelle à nos parents et amis. Voilà qu’aujourd’hui, on nous écarte. Ça fait 17 ans que nous nous battons contre l’injustice. Ce n’est pas bien », a soutenu M.G.
Nous avons joint, hier dans la soirée, M. Lou, responsable au RDR chargé des militants. Celui-ci a indiqué ne pas être informé d’une telle pratique, ajoutant qu’il existe un responsable chargé des élections au RDR. Nous avons également joint, par téléphone, Amadou Soumahoro, secrétaire général par intérim du RDR. « Je suis en séance de travail. Rappelez-moi après », a-t-il laissé entendre. Du côté de la Cei, nos tentatives de faire réagir le porte-parole, Bamba Yacouba, sont restées sans réponse. Jusqu’à ce que nous mettions sous presse, c’était le silence radio chez toutes les personnes citées dans cette affaire. Faut-il le rappeler, selon des sources, des candidats ont été appelés nuitamment et hors délai par la Cei, à l’effet de completer leurs dossiers de candidature.
Y. DOUMBIA
Source : L’inter.Z/lacotedivoirelavraie
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.