Publicités
Adjamé Saint-Michel: Les FRCI passent à Tabac les jeunes du FPI

Adjamé Saint-Michel: Les FRCI passent à Tabac les jeunes du FPI

Depuis le 22 octobre 2011, les éléments des Frci qui écument le quartier Saint Michel se livrent à des exactions sur les jeunes du Fpi qu’ils accusent d’avoir servi comme “miliciens” ou dans les “GPP” pro-Gbagbo.

Images d’archive

Ces hommes en armes, qui passent régulièrement à tabac tous les jeunes identifiés dans le quartier comme des partisans du président Laurent Gbagbo, entendent agir ainsi pour saper le moral des militants Fpi et Lmp, après les derniers évènements de Yopougon où le meeting de la Jfpi a été réprimé dans le sang le 15 octobre dernier par le pouvoir Ouattara, faisant plusieurs blessés.

En effet, à Adjamé Saint Michel, c’est N’Doye M. Ibrahima, secrétaire à l’organisation de la Jfpi du secteur Marie Thérèse et secrétaire général adjoint Lmp au niveau communal, qui a été enlevé ce 22 octobre 2011 alors qu’il se rendait chez sa mère pour des salutations, vers 22h.
Après avoir menacé devant témoins de “l’abattre comme un chien”, ses ravisseurs, les hommes en tenue du pouvoir, armés de kalachnikovs, l’ont entraîné dans la pénombre, dans un endroit mal famé, pour le rouer de coups de godasse et de cross, avant de se proposer de le mettre en joue pour l’exécuter.
Il n’a eu la vie sauve que grâce à l’un des agresseurs qui a souhaité qu’on le laisse pour le moment en vie, pour que son témoignage serve de leçon à ceux qui s’obstinent à soutenir Laurent Gbagbo à Adjamé, une “commune Rdr”, bien que celui-ci soit en prison. On peut dire que ce jeune responsable Lmp revient de loin.
Source: Yves Cézanne – Le Temps
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :