Publicités
Côte D’Ivoire: “Que nul n’entre ici s’il n’est D….”

Côte D’Ivoire: “Que nul n’entre ici s’il n’est D….”

« Que nul n’entre ici s’il n’est D…. ». Cette citation paraphrasée de Platon1 pourrait être bientôt plaquée au fronton de notre République tellement elle traduit parfaitement la situation bien cocasse que vivent les ivoiriens en ce moment.

Getty Images

Un “Grand Nord uni, fort et crédible”. Telle était la mission que s’étaient assignés des idéologues du Rdr avec à leur tête Alassane Dramane Ouattara lorsqu’ils lançaient en 1991 sous couvert de l’anonymat, la première « charte du nord » (une deuxième fut lancée en 2002) depuis leur « case ». Dans les milieux bien introduits, on s’accorde à dire que ces documents sont à l’origine du drame que vit la Côte d’Ivoire depuis bientôt trois décennies (de la mort de FHB à nos jours). Le premier président de la Côte d’Ivoire Félix Houphouët Boigny bien qu’affaibli entra dans une colère noire à la vue du premier document et pour cause, il avait flairé le danger qui guettait son pays après sa mort. Mais, le ver était déjà dans le fruit. Chose pensée, chose réalisée. Alassane Dramane Ouattara et le Rdr ont « conditionné » les populations du Nord contre leurs frères des autres régions du pays. Ceci a donné la situation que nous vivons, la guerre des « dioulas » contre les autres habitants de la Côte d’Ivoire.

Aujourd’hui, le « Grand Nord » a son « pouvoir ». Alors, pour coller à l’esprit et à la lettre de la charte selon lesquels: « Le gouverneur (président aujourd’hui) Alassane Ouattara a besoin du soutien des citoyens et singulièrement du soutien des siens, celui de la communauté du Grand Nord – toutes ethnies confondues – communauté à laquelle il appartient, en vue de l’aider à mener à bien sa mission dont le succès débouche forcément sur la voie de succession (…). », ADO et sa bande ont fait appel à tous leurs frères, intellectuels, analphabètes, responsables, cadres, militaires, ouvriers, commerçants. Ainsi, que ce soit dans l’armée, l’administration, les chancelleries, les institutions internationales, les marchés, les hôpitaux, les balayeuses de rue etc. etc. Rien n’a été négligé, tous des dioulas. Le ministre des Affaires Etrangères, Daniel Kablan Duncan veut justifier les nominations tribales de son mentor
La seule chose qui reste désormais, c’est la transformation du Grand Nord en partie politique comme le recommande la même charte en un de ces paragraphes : « Il importe désormais de situer le Grand Nord à l’écart du Pdci, très loin du Fpi et de l’opposition, parce que cette région doit emprunter sa propre voie, car la différence de zone entraine, ipso facto une différence d’intérêts, lesquels peuvent être complémentaires mais jamais semblables. Battre le rappel de tout le Grand Nord en vue d’une action concertée résolument tournée vers une option dont le principe directeur sera : ?Ni à droite, ni à gauche, mais au milieu?. Ce milieu représentera la force vive qui ne manquera pas d’incarner l’avènement du renouveau nordique, de donner naissance à une troisième force à mi-chemin entre le Pdci et le Fpi. C’est cette vocation-là qui sied désormais au Grand Nord, vocation à laquelle tous les fils du Grand Nord se doivent de contribuer ».
Bientôt, ADO déclarera la Côte d’Ivoire, « République Islamique du Nord » déjà qu’il a mis en étude le projet d’une nouvelle devise.
Source: Charles Tiekpo
1« Que nul n’entre ici s’il n’est géomètre ». La tradition veut que cette phrase ait été gravée à l’entrée de l’Académie, l’école fondée à Athènes par Platon
Infodabidjan.net
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :