Publicités
Mr Alassane, libérez le Président Gbagbo et vous n’aurez pas besoin de poursuivre les réfugiés ivoiriens jusqu’au Ghana.

Mr Alassane, libérez le Président Gbagbo et vous n’aurez pas besoin de poursuivre les réfugiés ivoiriens jusqu’au Ghana.

Getty Images

J’ai lu sur ce lien (http://www.ivoirebusiness.net/?q=node/5806) ce qui suit: « (…) l’Ambassadeur Ehui Koutouan Bernard a une bonne mine en dépit des multiples réunions qu’il a tenues. Pourquoi Ouattara vient-il à Accra? «Le Ghana a joué un grand rôle dans le rétablissement de la normalité en Côte d’Ivoire », jure-t-il. « Par ailleurs, ce pays a offert l’hospitalité à beaucoup de nos compatriotes. En plus les liens historiques qui unissent les deux pays les obligent à renforcer leur coopération» ajoute-t-il.

Le Président Ouattara est donc enchanté de venir au Ghana ce matin. Et comme à son habitude, dès sa descente d’avion à 10 h son programme va s’enchaîner: Tête à tête avec son homologue John Atta Mils. Il est dans sa mission de Chef de l’Etat. Mais pour l’ambassadeur, il en ajoute «une dimension biblique». «Comme un bon berger, il veut rassembler tous son bétail. Le Chef de l’Etat n’entend laisser aucun de ses compatriotes à l’extérieur», est-il certain. C’est pourquoi, dès après sa séance de travail avec le Président ghanéen, il en aura une autre avec le Haut Commissariat des Refugiés (HCR). Il s’agira avec le Ghana, de trouver un «accord tripartite pour accélérer les retours des Ivoiriens en Côte d’ivoire», annonce le diplomate. Et Ouattara le dira dans l’après-midi de vive voix à ses compatriotes lors d’une rencontre organisée à la résidence de l’Ambassadeur. «Des gros morceaux se sont annoncés à la rencontre », affirme Ehui Koutouan Bernard sans plus. Il entendait sans doute parler de cadres politiques pro-Gbagbo. (…) »
Depuis quelques jours, on nous parle d’un voyage de Mr Alassane au Ghana… Après lecture des propos de l’Ambassadeur Ehui Koutouan, recueilli par KIGBAFORY Inza, une seule chose m’est venue en tête: «Même quand on veut se taire, il y a toujours quelque chose à dire…» Desdits propos, il en ressort clairement que Mr Ouattara s’en va au Ghana pour faire rentrer les refugiés Ivoiriens en Côte d’Ivoire «par tous les moyens»!!! Et moi je me demande bien ce que cherche Mr Alassane avec les Ivoiriens qui, tout meurtris dans leurs âmes, le fuient.
Les refugiés ivoiriens en grande majorité sont des pro-Gbagbo et non des pro-ouattara. Que cherchez-vous donc Mr le chou-chou de la communauté Internationale, parmi les supporteurs de votre «ennemi Gbagbo»???
• Vous qui dites avoir gagné les élections en Côte d’Ivoire?
• Vous pour qui les ambassadeurs de la France, des Etats-Unis… et le représentant de l’ONU se sont érigés en Commission Electorale Indépendante en Côte d’ivoire?
• Vous pour qui la France a proclamé les résultats des élections Ivoiriennes dans les rues de Paris pendant que le Conseil Constitutionnel Ivoirien n’avait pas encore fini de tabler sur le dossier?
• Vous pour qui un commando invisible est sorti de l’invisible pour massacrer les ivoiriens avant de retourner l’invisible?
• Vous pour qui le Conseil Constitutionnel de Côte d’Ivoire s’est dédit?
• Vous pour qui notre pays a subi une humiliation devant le monde entier?
• Vous pour qui le coup d’Etat le plus long (19 septembre 2002 – 11 Avril 2011) a été organisé?
• Vous pour qui tous les dozo de la CEDEAO, bardés de gris-gris, se sont regroupés dans l’ECOMOG pour brûler des centaines de guéré et autres Ivoiriens en un jour à Duekoué?
• Vous pour qui un embargo a été mis sur les médicaments pour accélérer la mort des malades Ivoiriens?
• Vous pour qui la France et ses alliés ont piétiné les règles les plus élémentaires de la Souveraineté de notre pays?
• Vous pour qui la mort de plus de 3000 personnes fut le choix face au recomptage des voix?
• Vous pour qui tous les médias du mensonge et de la propagande françafricaine se sont mobilisés comme un seul homme pour prêcher la contre-vérité?
• Vous l’homme du Cinquantenaire des Indépendances Africaines, grâce à qui la France s’est donnée une nouvelle feuille de route de colon en Côte d’ivoire?
• Vous qui prenez le pouvoir «par tous les moyens» dans un pays où la majorité des ressortissants ne veulent pas vous voir?
• Vous, Ado-pissanci ? Vous Ado solution???
Mr Alassane, tout comme votre bon petit Soro, je suis une ancienne fesciste des années 90 et en tant que tel, j’ai suivi l’évolution du contexte politique en Côte d’Ivoire depuis l’avènement du Multipartisme et cela me permet d’avoir mon mot à dire.
Les anciens fescistes, on en trouve dans la rébellion qui vous a porté au pouvoir, comme dans l’équipe pro-Gbagbo. De même il y a un bon groupe qui n’est ni avec vous, ni avec Gbagbo, encore moins avec Bedié, mais qui aime bien son pays. Je fais partie de cette dernière catégorie et en tant que tel, j’essaie d’être objective dans mes prises de position qui n’engagent que moi. Objectivement donc, je vous dis que Gbagbo ne mérite pas la prison quand vous, Alassane Dramane, êtes en liberté! De même, vous ne méritez pas d’être liberté lorsque Gbagbo est en prison! Sans votre «politique de va-t-en-guerre» rendue active en 1999, votre rébellion par le biais de Soro, et vos amitiés fondées sur le diamant, le pétrole et le cacao Ivoirien à travers le monde, tout ce désordre ne serait pas arrivé dans notre pays.
Evidemment, cela ne ferait pas forcement de Gbagbo le bon gouvernant, mais au moins on aurait eu le temps de juger sa bonne ou mauvaise gouvernance… Malheureusement, à cause de votre rébellion, toutes les erreurs tactiques, stratégiques et politiciennes sous la gouvernance de Gbagbo ont été mises à l’actif de la guerre et pour finir, il nous a été difficile de faire la différence entre le vrai et le faux.
Bref, telles que les élections se sont soldées, certains ivoiriens se reconnaissent désormais en vous comme étant leur Président. D’autre par contre reconnaissent toujours Gbagbo comme étant leur Président. Mr Alassane, c’est ça qui est la vérité!!!
Ceux qui se reconnaissent en vous et qui vous voient comme leur Président ne vous ont pas fui et sont avec vous sur le territoire ivoirien. Ils sont en train de savourer votre solution au quotidien. Quant à ceux qui ne vous reconnaissent pas comme leur Président, ils préfèrent être hors de la Côte d’Ivoire.
Je ne sais pas pourquoi vous projetez d’aller les chercher hors des frontières ivoiriennes, sachant que leur retour dépend du sort que vous et vos amis de la CPI réservez à leur Président, c’est-à-dire le Président Laurent Gbagbo.
Je vous disais dans l’un de mes articles de libérer le Président Gbagbo ou alors de vous condamner vous-même. Je vous disais aussi que si vous libérez le Président Gbagbo, vous vous rendrez l’équation moins complexe…
En lieu et place de cela, vous choisissez de poursuivre les Pro-Gbagbo, au-delà des frontières ivoiriennes, avec un langage qui sonne dans mes oreilles comme celui d’une langue de bois ou alors comme le langage de celui qui a eu le pouvoir «par tous les moyens» et qui tient à ramener les refugiés au bercail «par tous les moyens…»
Et pourtant, une solution partielle dont votre solution internationale ne prend pas en compte serait ceci:
Quand ceux qui sont au pays avec vous se sentiront bien, quand ils auront du travail, quand on verra que la CI avance de solution en solution, alors ceux qui sont en exil verront l’intérêt de rentrer en Côte d’Ivoire. Certains Ghanéens même les suivront pour venir s’installer chez nous si jamais notre bonheur solutionné par vous est visible…
Néanmoins, retenez qu’aussi longtemps que le Président Gbagbo sera dans vos geôles, que vos dozo continueront de tuer les Ivoiriens, que vous casserez les baraques des petits commerçants sans leur proposer une solution en alternative, que les fonctionnaires se demanderont s’ils auront leur salaire ou pas… les Ivoiriens refugiés dans les pays voisins ou ailleurs ne rentreront pas sur leurs terres que vous et les vôtres ont pris en otage… Et ce n’est pas en les poursuivants même dans leurs cachettes, en demandant aux différents Présidents et au HCR de les chasser de leurs cachettes, qu’ils changeront d’avis.
Et puis sachez que Dieu n’aime pas qu’on affaiblisse ceux qui sont déjà affaiblis… Alors faites en sorte que votre «solution des vainqueurs» ne précipite pas la colère de Dieu… Libérez donc le Président Gbagbo et vous verrez que les refugiés Ivoiriens rentreront d’eux-mêmes. Certains marcheront du Ghana en Côte d’Ivoire, du Libéria en Côte d’Ivoire, du Togo en Côte d’Ivoire, du Benin en Côte d’Ivoire, juste pour montrer au monde entier que le Président Gbagbo reste leur Président. Personne ne saurait cacher le soleil d’une main et vous verrez que cela est une réalité.
Dieu bénisse la Côte d’Ivoire et l’Afrique
Rosalie Kouamé «Roska»
Ingénieur en Management, Leadership & Strategy Development
Activiste de la Paix, des Droits de l’Homme, de l’Education, de la Culture, de Jésus et des lois Divines
Présidente Fondatrice – Fondation Roska
roska_net@hotmail.com roska_net@yahoo.com
Source : Infodabidjan
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :