Le 08 octobre 2011 à 15:54:31

Manifestation massive samedi en Libye pour le retour de Kadhafi

 
 Etats-Unis d’Afrique (LVO) : “Le CNT n’a aucune légitimité parce qu’il n’a pas été élu ou nommé par le peuple. Comment aurait-il une quelconque légitimité ? Est ce que le peuple libyen les a élus ? Est ce que le peuple libyen les a nommé ? “ avait demandé, jeudi dernier, le frère Guide de la révolution libyenne, Mouammar Al Kadhafi en ajoutant “J’appelle tous le peuple libyen à sortir et marcher par millions dans toutes les places, dans toutes les villes, les villages et oasis. Allez y pacifiquement. avec fierté, Soyez courageux, levez-vous, allez-y ! En avant ! Allez dans les rues et élevez notre drapeau vert le ciel.” 

Deux jours apres, samedi, les libyens ont répondu à leur guide de la révolution, Mouammar Al Kadhafi, et sont sorti en masse dans les rues comme ils l’avaient fait avant et pendant des mois de bombardements de l’OTAN et avant que Tripoli ne soit meurtrie par les rebelles mercenaires et agents criminels de l’OTAN Nazi.
Les drapeaux verts flottent partout, les mêmes slogans demandant le retour de Kadhafi sont criés et chantés : “Allah O Mouammar O Libya O Bes » (Dieu et Mouammar et la Libye et c’est tout)
Voici les images de la manifestation tournée samedi par CNN : http://dai.ly/puehQE

Dr. Moussa Ibrahim a dit aux italiens: “Réjouissez vous, l’Italie, buvez l’eau de mer au lieu du pétrole libyen.”

Etats-Unis d’Afrique (LVO) : Il y a deux jours, le porte parole de la jamahiriya libyenne, le Docteur Moussa Ibrahim, a annoncé que l’armée libyenne a détruit le plus grand parc pétrolier de la Libye, Babou Afel, que l’Italie exploite et qui exporte 130.000 barils par jour. 15 puits ont étés fait explosés.
Cette plateforme est située à 300 km au sud de Benghazi. Elle est gérée par la société italienne ENI.
Le gouvernement de la Jamahiriya avait annoncé que cette destruction était nécessaire, afin de stopper le pillage des ressources pétrolières libyennes, tout en précisant que tout sera reconstruit après la fin de l’agression terroriste criminelle contre la Jamahiriya. (InshaAllah)
Le Dr. Moussa Ibrahim a dit aux italiens: “Réjouissez vous, l’Italie, buvez l’eau de mer au lieu du pétrole libyen ». 
Le Dr. Moussa Ibrahim a aussi récemment publié une invitation adressée aux honnêtes tribus libyennes, à rejoindre l’armée libyenne dans laquelle, il leur est dit : “Vous êtes invités à rejoindre les rangs de l’Armée Nationale libyenne, l’Armée du Droit et de la Justice.”
Une trentaine de mercenaires de l’OTAN tués dans un raid de nuit
Selon de nouveaux rapports, les Forces de défense libyenne de Syrte ont facilement réussi à percer les lignes de front Sud, tuant 30 et blessant un nombre inconnu de mercenaires de l’OTAN pendant un raid nocturne. 
De nombreux rapports montrent que la stratégie “pousse en avant et tire en arrière” des Forces de défense libyenne, fonctionne parfaitement contre les Mercenaires.
Les Forces de Défense libyennes poussent les mercenaires à reculer des lignes de front en tuant un maximum d’entre eux au cours du processus. Ensuite des pièges sont installés et une opération “tire en arrière” est lancée. À chaque vague de “pousse en avant et tire en arrière”, les mercenaires de l’OTAN reçoivent de lourdes pertes et cela a pour effet, a force, de les démoraliser.
A chaque fois que les Forces de Défense libyennes “tirent en arrière” et laissent tomber les mercenaires dans les pièges, la propagande de l’OTAN crie victoire, comme cela a été le cas ces jours derniers.
La Ville de Bani Walid a été nommée capitale provisoire de la Libye jusqu’à la libération totale du pays. De plus, un nouveau Drapeau a été produit jusqu’à la libération complète du Pays, il est encore vert, mais il y est inscrit au centre «Allahou Akbar». «Allahou Akbar» signifie «Dieu Est Le Plus Grand».
Armes chimiques utilisées dans Bani Walid ?
Les résidents de Bani Walid ont témoigné que des armes chimiques sont utilisées par l’OTAN dans leur ville…
Certains témoins ont affirmé que le gaz moutarde était utilisé (cela avait été rapporté par la station de télévision Satellite Al-Rai). L’OTAN est connu pour son utilisation d’armes chimiques, et les rapports précédents ont également conclu que l’OTAN a utilisé du DU et des armes chimiques NDU au début de la terreur
Syrte sous control de l’Armée Verte, des Moujahidin et des volontaires
Syrte est contrôlée par l’armée verte libyenne, les moudjahidin de la Jamahiriya et les volontaires libyens. 
Une contre attaque de l’armée libyenne et des moudjahidin libyens a contraint les mercenaires de l’OTAN a fuir la ville. Dans cette opération plus de 10 mercenaires de l’OTAN ont été tués, plus de 40 autres blessés et 4 tanks ont été saisit. 
De nombreux moudjahidin libyens et volontaires libyens de Bani-Walid, Tarhûnah, Sebha et autres villes sont venu à Syrte, pour lutter contre les mercenaires de l’OTAN.
Les villes de Syrte, Bani-Walid, Ghadamès, Tiji, Bar Al-Harush, Koufra, Tobrouk, Al Baydam Dermam Al-Marld, Al-Biar, Al-Brega, Ras Lanuf, Ragdaline ainsi que tous les puits de pétrole au sud de la Libye sont contrôlés par l’Armée Verte de la Jamahiriya et les moudjahidin libyens.
Un avion de la 82e Division Para Aéroportés abbatu à Sebha 
Au nord de Sebha, un avion a été abattu et 383 mercenaires de l’OTAN de la 82e parachutistes aéroportés de Caroline du Nord ont perdu la vie. 
Le 01 Octobre 2011, la 82eme Division de Parachutistes aéroportés de Caroline du Nord, avait déjà été mise en échec alors qu’elle tentait un débarquement aéroporté sans autorisation de la Jamahiriya. 
Le commandant des rebelles Azet Bouhajar tué par les combattants de la résistance
Selon le site Zengtena, les combattants de la résistance de Sirte ont tué le commandant du bataillon des rebelles de Benghazi, Azet Bouhajar. C’est un grand coup porté au mouvement des rebelles “Libye Hora” responsables de la guerre d’invasion de la Libye, de la destruction du pays et des massacres des populations civiles libyennes innocentes sous les bombardements incessants de l’OTAN criminel Nazi.
Les combattants de la résistance de Sirte ont tué 12 rebelles
A Sirte, les combattants de la résistance libyenne ont détruit 4 véhicules armés, un lance-roquette, tué plus de 12 rebelles et blessé des dizaines d’autres.
Une voiture piégée à Benghazi 
Ce matin très tôt, à Benghazi, une voiture piégée a explosé devant l’hôtel Aaza.
Deux explosions à l’entrée Est de la ville Khomse
Deux explosions suivies par un feu nourri ont eu lieu à l’entrée Est de la ville de Khomse près d’une station de distribution de carburant. D’après les témoins, cette attaque était réalisée par Katibate Raed spécialisé dans les attaques contre les barrages routiers.
Les rebelles enterrent leurs morts dans une fosse commune pour faire accuser Kadhafi
Selon le site de la résistance libyenne Zengtena, à Misrata, des rebelles ont enterré dans une fosse à la déchetterie « Kanassa Bachar », des cadavres de rebelles morts au front à Bani walid. Ils vont certainement les sortir dans peu de temps devant les caméra de Aljazeera, en disant qu’ils ont trouvé un nouveau charnier de cadavres enterrés par Kadhafi.
Forte explosion près de Bab AlAzizia
Selon le site de la résistance libyenne Zengtena, une forte explosion a eut lieu à Tripoli, près de Bab Al Azizia. Une fumée épaisse et des coups de feu incessants sont entendus.
Les tribus se sont levées contre les rebelles à Sebha
Les combattants des tribus de Sabha se sont levé contre les rebelles qui contrôlent actuellement tous le quartier de Mansheya.
De violents affrontements dans certains quartiers de la ville ainsi que des tirs de lance-roquettes sur l’aéroport de Sebha ont aussi été rapportés.
Hassan Alliby pour stcom.net
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.