parAllain Jules
Le CNT a avoué, tout à l’heure, qu’il sera très difficile de « libérer » les villes de Syrte et de Bani Walid. C’est quand même amusant. Libérer ? Oui, la Libye est occupée, par ceux qui veulent la détruire, qui la détruisent avec leurs bombardements. Ils ne sont pas à Syrte, ni à Bani Walid, ceux qui détruisent leur pays. C’est ce qu’on nomme dans le jargon des allainjulesnautes, du n’importequoitisme. Donc, sur le plan militaire, malgré tous les moyens déployés et l’appui des tueurs de l’OTAN, rien. Sur le plan politique, aussi, l’incapacité du CNT de former un Gouvernement se fait jour.
Ceci est la résultante d’un révolution qui, en réalité n’en est pas une. A travers de nombreuses villes de Libye, les manifestations spontanées qui bénéficient d’un relais média quasi nul en Occident, se multiplient en faveur du guide libyen Mouammar Kadhafi.
Vous avez remarqué que la nouvelle dialectique des officines de propagande a changé ? Elles parlent maintenant de « forces du nouveau régime » qui n’existe pas d’ailleurs, pour désigner les islamistes de Benghazi et, de « forces fidèles à Kadhafi » en lieu et place de « peuple libyen » pour cette dernière dénomination. Oui, ces derniers jours, l’homme libyen s’est réhabilité, il a pris conscience de ses capacités et de ses valeurs morales, puisqu’il combat les prédateurs et les renégats désormais.
Mais, qu’à cela ne tienne, nos amis veulent s’occuper, pour poursuivre leur oeuvre macabre et nazifiante. On découvre des chiffres hallucinants de morts et de blessés sur les fronts de Bani Walid et Syrte. Comment en serait-il autrement avec la crème des crèmes de l’armée libyenne et surtout le peuple que l’OTAN a encore bombardé sans vergogne aujourd’hui, en détruisant encore des immeubles d’habitation et des infrastructures ?
C’est ainsi qu’on a appris que, pour soigner les blessés, sous la contrainte, kalachnikov pointée sur la tempe, les 50 000 (certains chiffres parlent de plus de 100 000) immigrants africains embastillés à Tripoli – ajoutés aussi des pro-kadhafi – et soupçonnés de mercenariat, sont obligés de donner leur…sang pour soigner les blessés. Personne ne se pose la question de savoir pourquoi ces assassins sont en perdition à Syrte et Bani Walid. 
Sur le terrain comme vous le verrez sur cette vidéo, en dessous, des renforts sont arrivés aux alentours de Bani Walid et Syrte, d’où la fuite des terroristes du CNT qui allaient se retrouver entre deux feux. Ce qui est juste de dire, que, le prétexte humanitaire ne peut plus s’expliquer puisque finalement, Mouammar Kadhafi et les Libyens eux-mêmes, dans leur immense majorité, combattent désormais l’OTAN et ses renégats-sous-fifres-islamistes-félon-traîtres à leur Nation-violeurs et pilleurs des richesses libyennes. Ils veulent que ce beau pays retourne à l’âge de pierre pour bénéficier de tous les contrats de reconstruction… 
Cette affaire risque d’être rock’n’roll dans les jours qui viennent !

Source : Allainjules

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.