Résumé de la vidéo:
C’était il y a quelques jours, Bernard-Henri Lévy était l’invité de Marie Drucker, au journal de France 2. Tripoli, bastion invincible aux yeux du monde entier, venait de tomber grâce au courage des insurgés. Kadhafi et ses fils étaient en fuite. Et Bernard-Henri Lévy nous livrait ses impressions. « Tout le monde, dit-il, vivait dans l’idée que Tripoli était invincible, que la résistance serait acharnée , que la ville tiendrait face à l’assaut des insurgés. Comme d’habitude tout cela s’est effondré comme un château de cartes et la preuve est faite, une fois de plus! que les dictatures sont moins puissantes qu’on ne le croit. Quand les peuples veulent la liberté ils l’obtiennent. C’est la très belle leçon de cet événement. »
Victoire des rebelles ou victoire de la coalition, lui demanda alors Marie Drucker? Sa réponse:

« C’est une victoire des rebelles, de ces rebelles dont on s’est tellement moqué , dont on a osé dire qu’ils étaient comme des lapins détalant dans le désert quand les colonnes infernales de Kadhafi les poursuivaient… Et puis c’est la victoire de la coalition et au premier chef de la France qui a mené cette coalition avec une ténacité remarquable. Le Président de la république a tenu bon, il n’a pas démordu de sa ligne, c’est une victoire de la ténacité et une victoire de l’esprit de liberté… On peut être heureux, ce soir, d’être français. »
Alors qu’ aujourd’hui encore les pro-kadhafistes tiennent des portions importantes de territoire et que les armes n’ont pas été déposées et que le guide Libyen court toujours,que doit on penser des déclarations
de BHL? 
Rien ,si ce n’est que ce Monsieur n’est qu’un simulacre du Dieu Sarkos,comme cette météorite qui était le simulacre de la déesse Diane à Ephèse.Les actes de ce pauvre homme finiront dans les égouts de l’histoire.

Cellule44
            Philippe Ehua
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.