Publicités
Libye – Les Cassandre de l’humanitaire de la mort, les enfants soldats

Libye – Les Cassandre de l’humanitaire de la mort, les enfants soldats

Capture d’écran Arrai Tv

La Libye idyllique est en marche. Cette Libye où, le peuple ne sera plus celui d’hier. Cette Libye où, les parents devront mettre la main à la poche, pour inscrire leurs enfants à l’école, payer l’eau et l’électricité, le gaz aussi. Raison évoqué: la reconstruction. Pour faire court, le CNT annonce qu’il va augmenter les salaires, ultime syncrétisme pour faire avaler la pilule. Une façon de dire aux populations de cette pseudo révolution que, demain, nous ferons mieux. Que nenni.
Les faussaires ont bon dos. L’indigence de leur prose morbide et mortifère, la falsification de l’histoire et l’addiction à la mort les accompagnent. Les aventures burlesques des Cassandre de l’humanitaire de la mort, avec 60 000 cadavres au tapis, en attendant le fameux assaut que les renégats de Benghazi annoncent ce jour sur les villes de Syrte et Bani Walid, c’est sûr, ça va être rock’n’roll. A côté, le panurgisme de la presse officielle et guerrière, c’est du pipi de chat.

Quel talent ! De l’entregent, de l’influence, du lourd. Pas de volte-face possible, ils ont gagné malgré les nouvelles du front qui, jour après jour, annoncent que le dernier tango à Tripoli n’est pas pour demain. Entre jactance et paraboles du vide, dans un silence médiatique assourdissant, les stratèges loufoques de la guerre en Libye sont prêts à tout, pourvu que Mouammar Kadhafi ne soit plus au pouvoir. N’est-ce pas une guerre contre l’obscurantisme, assènent-ils ? Alors que tout le monde sait que c’est Al Qaïda qui a pris le contrôle de Tripoli, annoncé très vite comme la fin de la guerre. Demain de la Libye.
Ici et là, on lit que, le peuple libyen a chassé son dictateur. Bien sûr, en évitant de dire qu’il y a eu plus de 30 000 bombes et plus de 20 000 survols du territoire libyen par les avions de l’OTAN. Une vraie victoire à la Pyrrhus. Encore faut-il qu’elle soit prouvée. Tenir face à la coalition armée la plus puissance du monde pendant 7 mois – et ce n’est pas fini -, c’est que, quelque part, le peuple est avec vous. « Tigre de papier », pérorent-ils ! Hélas, le tigre est toujours là. Plus présent que jamais. Un peuple qui veut en finir avec son dictateur n’a pas besoin de prendre les armes.
Il semble que la dernière guerre de notre roitelet élyséen aie coûté la bagatelle somme de 320 millions d’euros, pour le moment. Juste pour son plaisir, celui de ses amis, de Botul. Diantre. L’insaisissable Kadhafi, mort ou vif, ne sonnera point le glas de la guerre. Vaillants guerriers, sonnez toujours l’hallali contre le guide libyen. Continuez vos actes macabres mais, tout se paye ici, dans ce bas monde.
La vérité finira toujours par triompher !
Les nouvelles du front: l’OTAN a pilloné toute cette nuit la ville de Bani Walid pour permettre aux renégats d’entrer triomphalement dans la ville. les bombardements ont cessé et ces derniers sont actuellement dans la ville où la population résiste.
* Beaucoup d’enfants soldats sont enrôlés de force par les renégats.

Source : Allainjules







Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :