Publicités
Côte d’Ivoire – L’armée américaine s’engage au «développement professionnel» du secteur de la défense ivoirienne

Côte d’Ivoire – L’armée américaine s’engage au «développement professionnel» du secteur de la défense ivoirienne

Écrit par Elisée Bolougbeu
Image d’archive – le Général Carter HamCrédit Photo – DR
Les autorités américaines ont décidé d’aider la Côte d’Ivoire dans sa politique de réforme de son armée. C’est le sens du séjour les 5 et 6 septembre dernier en terre ivoirienne du Général Carter Ham, le chef du Commandement des Etats-Unis pour l’Afrique (Africom).

L’armée américaine souhaite, dans cette coopération, mettre l’accent sur le développement professionnel et le renforcement des capacités institutionnelles du secteur de la défense en Côte d’Ivoire. Le Général Carter Ham a rappelé la nécessité de doter la Côte d’Ivoire de forces armées apolitiques, subordonnées aux autorités civiles et respectueuses des droits de l’homme.
Le haut gradé américain a indiqué être venu en Côte d’Ivoire pour s’imprégner de première main des défis et des opportunités de la réforme du secteur de la défense dans le pays. Et faire part aux autorités ivoiriennes des stratégies et des efforts mis en œuvre pour transformer la sécurité dans la région ouest-africaine. Il a saisi l’occasion de son séjour de 48 heures pour «écouter les dirigeants ivoiriens afin de mieux comprendre leurs préoccupations et leurs priorités relatives à la défense et à la sécurité».
Le général Carter F. Ham a rencontré le Premier ministre et ministre de la Défense, Guillaume Soro, le Chef d’état-major des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (Frci), le Général Soumaila Bakayoko. Il s’est également entretenu avec le Général Gnakoudé Béréna, Commandant de la Force de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (Onuci). Et l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Jean-Marc Simon avec des responsables militaires français.
L’Africom grâce à des activités d’engagement militaires durables, collabore avec les pays africains pour les aider à créer un environnement sécuritaire propice à la stabilité, la bonne gouvernance et au développement continu.
Source : afreekelection
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :