Publicités
FANCI: Aprés le racket on passe à la mendicité

FANCI: Aprés le racket on passe à la mendicité


                Un soldat probablement nouvellement FANCI ce mercredi à Abidjan 

ACTUALITÉ INFO NEWS COTE D’IVOIRE:: ARTICLE DE LA RÉDACTION DE KOACI EN COTE D’IVOIRE ::
©koaci.com – “Les chouchous libérateurs” se sont peut être heurtés à une certaine illusion entretenue durant le front pour arrêter l’ex-président Laurent Gbagbo. Ils ont cru aux heures de gloire et aux infinies récompenses. Malheureusement les différents comportements observés ces derniers temps disent le contraire.
Du fait les ex-combattants FAFN dans la capitale en plus du racket s’essaient à la mendicité. Aujourd’hui ces derniers sont en pleine rivalité avec les habituels mendiants de nos rues et ils ont l’avantage du treillis.
A Abobo, ils sont au rebond dans toutes les rues et saisissent la moindre occasion pour demander une œuvre de charité. Ils se prêtent à tous les services qui sortent parfois de leur compétence de maintient d’ordre en échange de 25 ou 50frs cfa.

Au maquis 225 les serveuses et ménagères ont maintenant la tâche facile quant ces derniers se chargent des restes de boissons et de nourritures abandonnés. Ils aident les personnes ivres à rattraper le taxi ou se jouent la sécurité rapprochée pour la modique somme de 100 fCFA.

Les éléments de la nouvelle armée des forces nationale de cote d’ivoire ont faim et soif. Et pour l’occasion, ils ne se cachent plus. Ils en affichent pleinement et parfois les automobilistes crient leur ras-le-bol. A Adjamé devant la mosquée ils sont aussi présents et implorent les passants. Selon S.Julien automobiliste:”la population ne doit pas être leur bouc émissaire si Alassane ne les paie pas”.

Aussi dans l’exercice de leur nouvel fonction ils sont bien visibles et se tiennent aux grands carrefours comme à Marcory et dans les endroits populaires. Dans la commune du Plateau “les djôsseurs de nama” finissent par des grognes quand leurs recettes ne font plus les beaux jours.

De mendicité en supplication aux populations, voici encore des actes qui pourraient dévisager l’armée ivoirienne.

Source :
Adriel, KOACI ABIDJAN, copyright©koaci.com

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :