Publicités
SYRIE – RUSSIE : L’OTAN PRÊTE À PRENDRE DES MESURES MILITAIRES EN SYRIE, COMME TÊTE DE PONT POUR UNE ATTAQUE CONTRE L’IRAN

SYRIE – RUSSIE : L’OTAN PRÊTE À PRENDRE DES MESURES MILITAIRES EN SYRIE, COMME TÊTE DE PONT POUR UNE ATTAQUE CONTRE L’IRAN

 

L’envoyé spécial de la Russie auprès de l’OTAN, Dmitry Rogozin

Douze heures après que le Président russe Dmitry Medvedev ait mis Assad en garde qu’il risquait une « triste destinée » s’il échouait à introduire des réformes, l’envoyé de Moscou auprès de l’OTAN, Dmitry Rogozin, a accusé l’Alliance Occidentale de planifier une campagne militaire contre la Syrie pour contribuer à renverser le régime Assad « avec l’objectif de long terme de préparer une tête de pont pour une attaque contre l’Iran ».

Lors d’un interview publiée par Izvestia, vendredi 5 août le haut-placé et bien informé Rogozin a ajouté : « Cette déclaration signifie que ce plan [de campagne militaire] est bien engagé. Il pourrait être une conclusion logique de ces opérations militaires et de propagande, qui ont été entreprises par certains pays occidentaux contre l’Afrique du Nord ».
Jeudi, alots que la répression militaire syrienne contre Hama atteignait un nouveau paroxysme de férocité, avec des exécutions publiques dans le square de la ville, le Président russe a averti Assad : “Nous observons comment la situation évolue. Elle change beaucoup et notre approche change également ».

Les sources de Debkafile à Moscou relèvent que Rogozin a ajouté le Yémen à ses remarques sur l’action de l’OTAN : il a affirmé qu’il était d’accord avec l’opinion que la Syrie, et plus tard, le Yémen pourraient constituer les prochaines étapes, ouvrant la voie à une intervention en Iran.

“”La corde autour de l’Iran se resserre”, a t-il dit. « La planification contre l’Iran est en cours. Et nous sommes certainement préoccupés par une escalade vers une guerre de grande ampleur dans cette vaste région ». L’envoyé russe a fait ce point en citant l’OTAN – sans jamais mentionner les Etats-Unis au cours de ses remarques. Cependant, elles étaient, finalement, destinées à clarifier à Washington que Moscou est complètement au courant des prochaines étapes militaires américaines au Moyen-Orient et dans le Golfe.

Les sources militaires de Debkafile ajoutent : la champagne libyenne a enseigné à l’OTAN que sans la puissance militaire américaine, les membres de l’Alliance sont incapables d’infliger une défaite, même à une petite armée de l’échelle de celle des six brigades de Mouammar Kadhafi, qui rassemble moins de forces, au sol, dans les airs et par mer que s’il s’agissait de frapper la Syrie et l’Iran. La seule puissance disposant de la force militaire requise, ce sont les Etats-Unis, qui étaient, par conséquent, les destinataires non-dits de la mise en garde de Rogozin.

Les diplomates russes, de façon répétée, ont averti Téhéran qu’il encourait le risque d’une attaque américaine contre ses installations militaires.

A présent, la Syrie y a été incluse. Rogozin a fait remarquer qu’ayant « tiré les leçons libyennes, la Russie continuera à s’opposer à toute résolution contraignante concernant la situation en Syrie ».

Source : vilistia
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :