Publicités
Libye – Négociations secrètes OTAN – Al Qaïda…et Pro-Kadhafi

Libye – Négociations secrètes OTAN – Al Qaïda…et Pro-Kadhafi

Publié le29 août 2011 parAllain Jules

Il faut reconnaître, à bien des égards, que le mensonge et la rumeur qui font force de loi dans la désinformation, sont devenus, le nec plus ultra de la guerre contre la Libye, par l’OTAN. Mais quand on ajoute la puissance de feu aux menaces verbales, de mort, multipliant les intimidations, c’est qu’on n’est pas dans le vrai. Comment l’OTAN procède-t-elle ? Il suffit pour cela de museler ceux qui peuvent apporter la moindre information contradictoire à votre désinformation. Ici, nous sommes heureux de savoir que les journalistes indépendants qui couvraient sans parti pris la sale guerre de Libye ont pu être évacués vers Malte.

Lizzie Phelan, Thierry Meyssan, Mahdi Darius Nazemroaya, Mathieu Ozanon et Julien Teil, menacés par AL Qaïda et la CIA en Libye, ont été sauvés. Certains, comme Lizzie Phelan, ont vu la clôture de leurs comptes Twitter ou Facebook, et le blocage ou le piratage dans leurs sites Web. Des politiques fascistes au service d’une nouvelle expérimentation goebbelienne de la désinformation. Hélas, de nombreuses personnes qui veulent s’informer, tournent le dos aux médias « meanstream », cherchant désespérément de l’information, et non les dépêches tronquées de telle ou telle autre agence de presse.

Les journalistes évacués donc, les grandes manoeuvres vont donc commencer à Tripoli, Misrata et Brega. Il ne faut pas perdre la face si la terreur qu’elle a fabriqué se retourne très vite contre elle. Néanmoins, le premier acte scélérat des terroristes de l’OTAN et des renégats de Benghazi, c’est bien l’attentat que vient de perpétrer Al Qaïda sur le territoire algérien. Représailles pour la non reconnaissance du CNT qui demande d’ailleurs des comptes ouvertement à l’Algérie. Aqmi, bras armé de l’OTAN en Algérie ? La meilleure arme étant la vérité, il sera très difficile pour l’OTAN, de nier ses milliers de morts et ces négociations avec Al Qaïda, malgré le départ des journalistes qui faisaient correctement leur travail, pas celui de propagande de ceux qui sont restés sur place.
L’OTAN concocte donc, avec le CNT, son dernier plan de guerre, ne croyant finalement plus à ses bombardements massifs. C’est ainsi qu’il a été demandé au terroriste Abdelhakim Belhaj plus connu sous le nom d’Abou Abdallah al-Sadek, l’homme qui a mené l’offensive sur Tripoli, et « nouveau gouverneur militaire » de la capitale libyenne, de cadrer ses hommes et d’arrêter de pourchasser les pro-Kadhafi. Le CNT a lancé un appel aux gradés du régime Kadhafi, de le rejoindre en leur promettant l’immunité.
Pour rallier les kadhafistes à Brega et Misrata, l’OTAN a promis de ne plus bombarder les positions kadhafistes, tout en demandant au CNT de proposer des hauts postes à ceux qu’ils bombardaient depuis le début du conflit. Le chef bandit de Benghazi, Moustapha Abdeljalil a d’ailleurs proposé de nommer l’ancien général Shkal Albarrani, chef de la sécurité dans la capitale, Tripoli, fidèle parmi les fidèles de Kadhafi, pour devenir le chef de la sécurité militaire à Misrata. Une certaine catégorie de personne sur place refuse, considérant que les anciens proches de Kadhafi ne leur apporteront rien.Des bisbilles en perspectives.
Bref, ce pseudo aréopage, agrégat hétéroclite d’islamistes, de terroristes, de félons et d’opportunistes, fait des renégats de Benghazi, la plus grosse escroquerie politique jamais produite dans le monde. Ces traitres à leur Nation se planteront probablement, comme des arnaqueurs qu’ils sont d’ailleurs. En prévision de la résistance qui s’organise, craignant le retour de Mouammar Kadhafi qui aurait décidé de ne plus rien dire et de les voir s’entretuer pour le pouvoir, il faut donc lui couper l’herbe sous les pieds en recrutant ses cadres à tour de bras… Hélas, la seule alternative contre la re-colonisation de la Libye avalisée par ces clowns vendus au dollar, ne peut que passer par la résistance, face aux prédateurs qui veulent et ne veulent que piller leur pétrole libyen au détriment des Libyens.
Bref, tous unis contre Kadhafi mais bien plus contre les Libyens, vrais dindons de la farce « liberté-démocratie ». Tout manque aujourd’hui en Libye, notamment le pétrole. Quelle ironie dans un pays producteur de l’or noir ! Et que dire de l’insécurité ? La Libye sans Kadhafi, est mal partie. Je crois que le peuple se réveillera face à l’anarchie que le CNT et ses mercenaires sont entrain d’installer en Libye.
Source : Allainjules
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :