L’information émane directement d’un journal-online pro-Outtara, www.Connectionivoirienne. net. Le champion es-sciences économiques des machettes de Douékoué est bel et bien arrivé au trône à Abidjan mais avec un pied cassé. Nous l’avions déjà dit et redit, on ne peut avoir un cœur et ne pas l’endommager quand on envoie des milliers d’ivoiriens tués des milliers d’ivoiriens. Pour l’américain et combattant des droits de l’homme,Farakhan la pire des guerres. On tue le voisin avec qui on partage la même langue, la même culture et la même patrie. Mais en Afrique et surtout en Côte d’Ivoire, tout a été fait et maladroitement au point que même malade, le Boucher a cru bon de cacher son mal sous la paille. La constitution ivoirienne est claire la dessus : « l’article 35 de la Constitution ivoirienne du 1er août 2000 prescrit que « (…) le candidat à la Présidence de la République doit présenter un état complet de bien-être physique et mental dûment constaté par un collège de trois médecins désignés par le Conseil constitutionnel sur une liste proposée par le Conseil de l’Ordre des Médecins». Mais qui pouvait arrêter un Alassane Ouattara avec les armées du monde en sa faveur et un Nicolas Sarkozy de plus en plus menaçant ?

Un inapte dirige la Côte d’Ivoire
De son petit corps qui doit trimbaler un stimulateur cardiaque pour le faire encore vivre pour un petit temps, Ouattara a compris que si ses jours ne sont pas comptés, il ne fait pas bien d’être inapte pour diriger un pays comme la Côte d’Ivoire. Les trois mois pour un check up médical sont désormais réduits à un mois. Et le drame qu’il trimbale sur une carcasse d’un corps fatigué expliquerait-il toute la haine que rumine le boucher à ne pas avoir du respect pour la vie humaine ? Selon les informations du confrère qui lui est acquis et recoupées par le Lynx, la courte hospitalisation dans le Var aurait eu pour but de faire remplacer le boitier du stimulateur cardiaque que porte le chef de l’État ivoirien. Un pacemaker ou stimulateur cardiaque ou encore appelé pile est un dispositif implanté dans l’organisme délivrant des impulsions électriques au cœur et permettant par exemple d’accélérer ce dernier lorsqu’il est trop lent, indique l’encyclopédie en ligne Wikipedia. Alors cela revient à dire que Ouattara est arrivé au pouvoir comme un mort vivant, un cadavre ambulant ? Cela expliquerait-il son degré inouï à faire gicler du sang et à mettre tous ses frères du Nord dans les hautes sphères du pays avant que le jour fatal arrive ? Nous osons croire qu’il va vivre encore longtemps pour humer l’air d’un méchant et le reliquat donné aux traîtres. Nous osons et espérons qu’il survive encore un peu longtemps pour voir comme Dieu à un plan pour ses enfants, pour les familles qu’il a endeuillé pour un pouvoir de cinq, je dis cinq années seulement.
Source : Camus Ali Lynx.info
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.