« …Le Conseil Tribal de Libye a publié un manifeste faisant clairement état de son intention de mettre fin au conflit d’aider à chasser les « croisés de l’OTAN » mettre en œuvre des réformes tout en soutenant le gouvernement de Kadhafi à Tripoli. Avant la fin du Ramadan, il a l’intention de mettre fin à la crise libyenne même s’il doit rassembler ses centaines de milliers de membres actifs et marcher sur Benghazi… »

Le 30 Juillet un jour avant que ce pays à 97,5% musulmane ne commence le mois saint de Ramadan le porte parole de l’OTAN, Roland Lavoie, a essayé vainement d’expliquer à la presse au Rexis Hotel et internationalement pourquoi l’OTAN était obligée de bombarder 3 tours de transmission TV à Tripoli appartenant à l’autorité libyenne de diffusion tuant 3 journalistes/techniciens et en blessant 15 autres. Comme la plupart des personnes actuellement dans le centre de Tripoli, moi-même j’ai été réveillé à 1h50 du matin par une première série de 9 explosions dont 3 d’entre elles que j’ai pu regarder de mon balcon alors qu’elles avaient lieu à ce qui semblait être environ 800 yards tandis que je voyais l’une d’entre elles détruite par une explosion. Sous mon balcon et sur les 4 voies de l’autoroute qui longe la mer prés de mon hôtel je pouvais voir deux voitures qui zigzaguaient accélérant essayant probablement d’éviter une roquette de l’OTAN craignant d’être eux-mêmes visés. 
Selon le porte parole de l’OTAN, Lavoie, permettre à la population libyenne de regarder la TV gouvernementale et par implication entendre les annonces du service publique terroriste concernant des sujets tels que la disponibilité en essence, la distribution de nourriture pour le Ramadan, des actualisations sur les zones à éviter à cause des bombardements récents de l’OTAN, des prières et lectures par des Sheiks sur des sujets de morale et religieux lors du Ramadan ou voir la charte de l’agenda des prières posté sur la TV gouvernementale, pendant ce mois de jeûne, plus des programmes pour enfants et des émissions habituelles, devait immédiatement cesser. 
La raison du bombardement de la TV gouvernementale libyenne selon l’OTAN c’est que le dirigeant libyen Kadhafi a donné des interviews et fait des discours suite aux bombardements répétés de l’OTAN qui récemment ont inclus des hôpitaux, des bâtiments de stockages de nourriture, la principale infrastructure de distribution d’eau du pays, des habitations privées, et plus de 1600 autres sites civils. L’OTAN croit qu’empêcher Kadhafi d’utiliser les ondes publiques libyennes en bombardant les tours de transmission c’est inclus dans les résolutions 1970 et 1973 de l’ONU, utilisées de telle sorte qu’elles ne sont plus reconnaissables de leur but originel. Le porte parole de l’OTAN, Lavoie, affirme que la direction libyenne utilise les installations TV pour faire échouer la «mission humanitaire» de l’OTAN et de nouveau «met des vies civiles en danger». 
Des responsables du gouvernement admettent utiliser les médias pour communiquer avec la population inclus l’appel à l’unité tribale, le dialogue avec ceux basés à Benghazi et auxquels ici on fait référence comme «les rebelles de l’OTAN», discuter d’un cessez le feu immédiat et oui, même d’appeler tous les Libyens à résister à ce que beaucoup ici dont le colonel Kadhafi appellent « les agresseurs croisés de l’OTAN ». 
Dans l’Ouest de la Libye, et même parmi un grand nombre dans l’Est, selon des rebelles ayant récemment fait défection qui arrivent quotidiennement côté Ouest, l’OTAN a perdu le respect de ce pays, de l’Afrique, du Moyen Orient, et de plus en plus de la communauté internationale. Les raisons sont bien connues ici et comprennent les séries de fausses promesses et descriptions de ce qui s’est passé ici en Février dans les régions de Misrata et Benghazi. 
En plus les bombardements quotidiens de l’OTAN ont augmenté d’environ 20% depuis le 25 Juillet et continuerons d’augmenter selon le ministre de la défense français Gérard Longuet qui de même que le ministre de la défense britannique, Liam Fox, tout en disant publiquement que l’OTAN doit continuer ses bombardements expriment leur frustration en privé à propos de l’assassinat du commandant militaire des rebelles Abdul Fatah Younnis. Cet assassinat selon les responsables libyens a probablement été exécuté par des dirigeants rebelles sous les ordres de Younnis ou par Al Qaeda. On dit que tous les deux pensent que la direction des rebelles à Benghazi est entrain de s’effondrer. De nombreux dirigeants de l’OTAN pensent ainsi de même que l’administration Obama. 
Un supporter du gouvernement libyen qui vient juste d’arriver ici à Tripoli affirme qu’il a passé les deux derniers mois sur le terrain à Benghazi « clandestinement » comme liaison entre les rebelles et l’OTAN. Il a raconté à son audience enthousiaste cette semaine dans un hôtel de Tripoli de nombreux détails de ce qu’il affirme être la frustration de l’OTAN à cause de la détérioration la corruption et l’incompétence de leur « équipe » dans l’Est et que la CIA considère que « Al Qaeda mangera Mahmoud Jibril et toute la direction des rebelles pour Iftar lors de l’un de ces festins de Ramadan pendant le mois d’Août. Ils attendent juste le bon moment pour agir. » 
Seuls les zélotes de « l’intervention humanitaire » peuvent avoir envisagé sérieusement ce type de guerre terrestre longue et sanglante en Libye nécessaire pour gagner. Donc le pari d’une alliance avec l’OTAN apparaît maintenant avoir été vouée à l’échec des le départ même selon ses plans. 
La force qui est entrain rapidement d’intervenir dans ce conflit c’est la direction de plus de 2000 tribus de Libye. Lors de toute une série de rencontres en Libye, en Tunisie, et ailleurs, le Conseil Tribal s’est exprimé avec force et est entrain de construire un bloc politique qui exige la fin des tueries entre Libyens. 
Généralement considérée comme la plus grande tribu, c’est celle des Obeidis à laquelle appartient la famille Younnis. Certains des dirigeants et membres tribaux ont juré de se venger contre les dirigeants rebelles et alors qu’ils portaient le cercueil d’Abdul Fatah et de ceux de ses deux compagnons ils chantaient sous le regard des forces de sécurité : « le sang des martyrs n’aura pas été versé en vain. » 
Le Conseil Tribal de Libye a publié un manifeste faisant clairement état de son intention de mettre fin au conflit d’aider à chasser les « croisés de l’OTAN » mettre en œuvre des réformes tout en soutenant le gouvernement de Kadhafi à Tripoli. Avant la fin du Ramadan, il a l’intention de mettre fin à la crise libyenne même si il doit rassembler ses centaines de milliers de membres actifs et marcher sur Benghazi. 
Selon différents universitaires des universités al Nasser et al Fatah, et de la direction tribale de Libye, l’OTAN semble étonnamment ignorante et même méprisante à l’égard des tribus de ce pays et de leur rôle historique joué lors des époques de crises et d’agression et d’occupation étrangères. L’un des chefs de tribu bien connu en Italie c’était Omar Muktar. 
Alors que l’OTAN et ceux qui la soutiennent envisagent la fin du jeu ils pourraient vouloir examiner certains extraits du manifeste du Conseil Tribal Libyen publié les 26 Juillet. Parlant au nom des 2000 tribus de Libye, le Conseil a publié une déclaration signée par de nombreux chefs de tribus de l’Est de la Libye. 
« Par cette lettre au sommet extraordinaire Africain, se réunissant à Addis Abebas, les notables des tribus de l’Est de la Grande Jamahiriya confirment leur total rejet de ce qui est appelé le Conseil de Transition à Benghazi qui n’a pas été nommé ni élu par les représentants des tribus mais plutôt imposé par l’OTAN. » 
« Ce qui est appelé le Conseil de Transition de Benghazi nous a été imposé par l’OTAN et nous le rejetons complètement. Est-ce la démocratie d’imposer des personnes par la force des armes aux gens de Benghazi, beaucoup d’ente elles n’étant même pas Libyennes ou issues de tribus libyennes mais viennent de Tunisie et d’autres pays. » 
… 
« Le Conseil Tribal affirme sa totale coopération avec l’Union Africaine et ses suggestions visant à aider à empêcher l’agression contre le peuple libyen… » 
« Le Conseil Tribal condamne l’agression croisée contre la Grande Jamahiriya exécutée par l’OTAN et les forces arabes régressives ce qui constitue une importante menace contre les civils libyens alors qu’ils continuent à les tuer alors que l’OTAN bombarde des cibles civiles… » 
« Nous n’acceptons pas et nous n’accepterons pas d’autorité autre que celle que nous choisirons par notre volonté libre c’est-à-dire par le Congrès du Peuple et les Comités des Peuples et la direction populaire sociale, et nous nous opposerons par tous les moyens à disposition aux rebelles de l’OTAN et à leur massacre leur violence et leur mutilation des cadavres. Nous avons l’intention de nous opposer par tous les moyens à disposition aux agresseurs croisés de l’OTAN et les laquais qu’ils ont choisis» 
Selon un représentant du Conseil Suprême Tribal Libyen « les tribus de Libye ne se sont pas encore complètement réunies pour repousser les agresseurs de l’OTAN. Alors que nous nous y préparons nous avertissons l’OTAN que nous ne nous arrêterons pas avant qu’ils n’aient quitté notre pays et nous ferons en sorte qu’ils ne reviennent jamais. » 
FRANKLIN LAMB de Tripoli – 02/08/2011 
Franklin Lamb est en Libye, on peut le joindre c/o fplamb@gmail.com
Traduction Mireille Delamarre
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.