par Molefi Kete Asante:

En plus du grand nombre d’Africains qui viennent en Libye pour travailler, de nombreux Libyens indigènes, comme les Touaregs nomades du sud de la Libye, sont noirs. – Photo: Luis Sinco, Los Angeles Times.Le stimulus fondamental de l’attaque contre la Libye est la cupidité, et non pas la protection du peuple libyen. En fait, les peuple de la Libye ont souffert davantage pendant ce bombardement par les puissances occidentales et leurs alliés que durant les 41 années entières de la direction de Muammar al-Kadhafi.

Il ya plusieurs raisons qui ont été avancées dans le public pour le motif de l’agression contre la Libye.Les assaillants ont déclaré que Kadhafi a utilisé la force contre son propre peuple. Ils disent qu’ils essaient d’empêcher les attaques de représailles sur les personnes qui se sont levées contre le leader de la Libye. Ils disent aussi que le gouvernement Kadhafi a perdu sa légitimité. Aucun de ces arguments n’a  beaucoup de sens dans la réalité, et ‘ils cachent plutôt la tentative de l’exploitation et  l’appropriation du pétrole libyen et l’incursion coloniale pour démontrer la volonté de l’Occident en Afrique.
Nous n’avons pas encore  une vue claire de l’attaque faite sur le peuple libyen par leur gouvernement. Si  il y a quelque chose, les actions du gouvernement libyen à Tripoli apparaissent sobre, malgré l’agitation causée par une minorité agissante. Aux États-Unis en 1965, quand j’étais un jeune étudiant, j’ai été témoin des actions de la Garde nationale dans les rues de South Central de Los Angeles. Près de 40 personnes ont été tuées dans un affrontement avec les autorités gouvernementales américaines.
Les gouvernements se battent  pour maintenir leur légitimité, ce qui est la loi de maintien de la puissance.Quand le président Bush avait atteint le point le plus bas de sa popularité parmi le peuple américain, il était encore considéré comme le président. Kadhafi n’a pas perdu toute légitimité parce que des groupes de son peuple, influencés par les médias sociaux, sont allés à la rue pour manifester contre lui. La popularité a rarement été la norme par laquelle les gouvernements doivent être renversé.
Par ailleurs, il n’y avait pas de mercenaires africains luttant contre le peuple de la Libye comme rapporté par les médias, des personnes de race noire que les experts des médias occidentaux ont vu Libye.
Bien que nous pouvons et devons argumenter sur la nécessité de ce que Ron Daniels appelle l ‘«acte de la critique interne » au sein des gouvernements africains, il peut y avoir aucun argument sur la nécessité pour les Africains à résoudre leurs propres problèmes. Nous devons être clair que l’attaque contre la Libye est une attaque sur l’Afrique.
Une des raisons pour que les Français, les Américains et les Britanniques ne pouvaient pas arriver à une entente avec l’Union africaine pour bombarder la Libye parce que l’intelligence politique des dirigeants africains a considérablement augmenté depuis les crises au Soudan, en Côte d’Ivoire, la Tunisie et l’Egypte .L’Union africaine sait que le leadership de Kadhafi sur les questions de l’unité africaine est parmi les plus éminentes.
Nous devons être clair , l’attaque contre la Libye est une attaque sur l’Afrique.
Peu de dirigeants africains ont été aussi actifs en aidant le continent économiquement et administrativement que Kadhafi. Il a utilisé les richesses de son pays pour créer une économie forte en Libye ainsi que de soutenir les fonctionnaires dans d’autres nations africaines. Nous ne devons pas être séduits par les médias occidentaux dans son empressement à éliminer l’un des meilleurs leaders africains de son poste.
Kadhafi n’a pas mâché ses mots a propos de son soutien et sa foi dans les Etats-Unis d’Afrique. En effet, il sait que si l’Afrique est divisée entre le Nord et les États du Sud, ou si l’Afrique continue d’exister en tant que 54 Etats indépendants, les pays occidentaux et les pays nord-américains du Canada et des États-Unis vont manger chaque partie de l’Afrique vivante. Ils ne seront pas capables d’avaler un continent qui est uni, ferme dans ses convictions et dévoué  à la liberté de son territoire.
Personne n’a crié plus fort que  Kadhafi que l’Afrique doit être pour les Africains. En cela, il nous rappelle la voix claironnante de Marcus Garvey.
Avec la chute de la Tunisie, de la Libye et, éventuellement, du Maroc et de l’Algérie, la France aura réussi dans son plan majeur pour amener ces Etats, notamment producteurs de pétrole , dans une clique du grand bassin méditerranéen. Dans un tel scénario, la partie nord de l’Afrique sera déclarée la crête sud de la nation européenne,au nord. Kadhafi a été l’un des principaux opposants de cette hégémonie néo-coloniale sur le territoire africain.
Une Afrique unie serait une étape pour  surmonter la maladie, les problèmes de transport, la famine et les conflits fonciers. Dans notre jugement, nous ne devrions  pas être si rapide à critiquer, juste parce que Kadhafi provoque les gouvernements occidentaux pour une telle action;ils disent  alors que Kadhaffi maltraite son peuple en lui  refusant la liberté de parole et  l’ empêche d’accèder à l’éducation; cela doit être prouvé.
En outre, pourquoi dans le  monde occidental ne sait on pas occupé en Israël ou en Cisjordanie de sauvé le  peuple palestinien qui souffre d’extermination et discrimination réelle entre les mains d’Israël? Qu’est-ce  la bande de Gaza, si ce n’est les fosses de l’enfer?Que n’avons nous pas entendu des occidentaux qui soutiendraient la cause  arabe? Les Africains doivent se méfier des cadeaux de l’Europe.
Le Professeur Asante parle lors d’une conférence à Paris. Son fils est l’auteur et cinéaste MK Asante Jr.Depuis Kwame Nkrumah,l’Afrique a rarement eu un visionnaire aussi large  dans la pensée et dédiée à l’engagement que Kadhafi. Peut-être dans son désir de renforcer le continent et à faire de l’Afrique une puissance .il est allé trop loin avec ses dons aux gouvernements du Sénégal, le Tchad, le Burkina Faso et au Zimbabwe et ne faisait pas assez pour le peuple libyen.
Aucune nation africaine a été parmi ceux qui sont venus attaquer la Libye  le 19Mars . Le président Sarkozy de la France a signalé que certains pays arabes ont soutenu la campagne contre la Libye, mais même si cela s’avère être le cas, il ne faut pas trop interpréter cela sans une certaine appréciation de la détresse arabe avec  la position.pro-africaines Kadhafi 
Les transformations sont produites par ceux qui sont axés sur des objectifs à long terme, et non par ceux qui font des alliances pratique avec les ennemis de leur peuple.Comme Nkrumah avait coutume de dire, «Nous faisons face, ni oriental ni occidental; nous faisons face en avant. »
 Kadhafi répêtait le mantra de Nkrumah lui-même: «L’Afrique doit s’unir ou périr. » Pourquoi ce langage menaçe l’Occident? Le dirigeant libyen a rencontré, et continue de rencontrer revers et obstacles.
Le travail du frère leader comme il l’appelle parfois, a été d’élever la conscience africaine, au point que certains d’entre les nations sur le continent de l’Afrique commencent à rejeter la loyauté qu’ils détiennent pour leurs maîtres coloniaux. Certains dirigeants africains semblent craindre d’autres Africains.
Kadhafi a proposé que l’Afrique en finisse avec les restrictions de voyage, de créer une monnaie commune et de facilité les douanes. Cette solidarité africaine n’est pas seulement une menace pour l’Occident – certains qui s’identifient comme des Arabes ont du mal à accepter l’africanité promue par Kadhafi.
Avec les garanties appropriées et la coopération du monde africain, le peuple libyen peut ventiler leurs propres querelles internes. Le grand danger des attaques contre la Libye, c’est qu’elles sont utilisées par les Etats-Unis pour tester l’efficacité de l’AFRICOM, le commandement africain, et cette aventure va ouvrir la porte à l’intervention militaire directe en Afrique. Nous savons déjà que les Etats-Unis et les anciennes puissances coloniales de la France et l’Angleterre vont réinventer les politiques de  guerre froide pour élargir et protéger leurs intérêts économiques sur le continent.
Le grand danger des attaques contre la Libye, c’est qu’ils sont utilisés par les Etats-Unis pour tester l’efficacité de l’AFRICOM, le commandement africain, et cette aventure va ouvrir la porte à l’intervention militaire directe en Afrique.
L’attaque contre la Libye est également un défi pour le Brésil, le Venezuela, la Chine, l’Iran et la Russie d’exercer une influence sur le continent. Cependant, au-delà de l’argument économique est l’argument moral pour les populations africaines.
Pourquoi un groupe de dissidents est en mesure de contester leur état et de rallier à leur cause les forces internationales hégémoniques qui envahissent leurs terres? Qui est à blâmer pour cette folie politique? Nous ne voyons pas l’effondrement du gouvernement libyen, et nous soutenons les masses du peuple libyen contre la tyrannie d’une minorité.
Lorsque l’Afrique avait besoin de  Kadhafi, il était toujours présent. Maintenant que la Libye a besoin de l’Afrique, qui nous  dit que l’Afrique sera présente au  côté du gouvernement légitime du peuple de la Libye.
Molefi Kete Asante est le représentant international de l’Afrocentricité international, professeur de études afro-américaines à la Temple University, et auteur de « L’Histoire de l’Afrique » et plus de 70 autres livres. Il peut être contacté via son site internet http://www.asante.net . Cette histoire déjà paru dans les Nouvelles de New York à Amsterdam , un journal mythique noire fondée en 1909.
Source : sfbayview avec une traduction sommaire de Cellule44
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.