Publicités
Villepin, étrange négociateur entre les rebelles et Kadhafi

Villepin, étrange négociateur entre les rebelles et Kadhafi

L’ancien premier ministre Dominique de Villepin a participé ces jours-ci à des «discussions» en Tunisie pour tenter de trouver une issue au conflit libyen. On ne sait pas pour l’instant s’il s’agit d’une initiative privée, ou s’il a été envoyé par le gouvernement français.

« Nous ne commentons pas les déplacements de personnalités françaises à l’étranger », c’est ainsi que le ministère des Affaires Etrangères a réagi lorsque cette information a été publiée par le quotidien « le Parisien ».
L’entourage de Dominique de Villepin a confirmé mais n’a pas donné de détails.
Dominique à Djerba.
On a aperçu Dominique de Villepin dans un grand hôtel de Djerba lundi quinze août. Il a vraisemblablement participé à cette mystérieuse réunion évoquée par plusieurs médias, qui aurait réuni un envoyé de l’ONU, des représentants des rebelles et des émissaires de Kadhafi. Personne y compris les rebelles n’a confirmé cette réunion, elle a même été fermement démentie, or elle a bien eu lieu, mais on n’en connait pas exactement ni les participants, ni l’objet. On peut imaginer qu’il s’agit d’une négociation pour trouver une porte de sortie honorable à Kadhafi et éviter un bain de sang dans la capitale. Tous les experts sont d’accord, les Tripolitains n’accueilleront pas les rebelles à bras ouverts, les gens de Benghazi sont leurs rivaux depuis des décennies, et Kadhafi a les moyens de transformer sa capitale en forteresse, et de se battre maison par maison comme Hitler à Berlin en Avril 45.

Une bonne image aux yeux des Arabes.
Alors que vient faire Villepin dans cette galère ? Il est diplomate de métier, et il a laissé un souvenir historique lors de sa prise de parole à l’ONU en 2003, comme ministre des Affaires Etrangères de Jacques Chirac. Il avait annoncé avec panache que la France ne participerait pas à la nouvelle guerre en Irak. Il bénéficie depuis d’une excellente image dans les pays arabes. Alors est-il une sorte de médiateur international, coopté par toutes les parties, comme peut l’être Jimmy Carter l’ancien président des Etats-Unis ? Ce serait possible mais ce genre de mission est plutôt réservée à un politique retiré des affaires. Or, on le sait, Dominique de Villepin envisage de se présenter à l’élection présidentielle.
Mousquetaire du Roy ?
Peut-on imaginer alors qu’il soit l’émissaire secret de Nicolas Sarkozy ? Ca parait improbable tant l’affaire Clearstream a exacerbé le ressentiment entre les deux hommes, mais en diplomatie tout est possible. La République n’a-t-elle pas utilisé le duc de Guise, héritier du trône de France pendant la guerre de 14, pour intervenir auprès du roi de Bulgarie allié des Allemands …
Le dernier acte a commencé en Libye, son issue est encore incertaine, mais on peut parier qu’à la fin de la pièce les acteurs viendront saluer. On verra alors s’il y a parmi eux, une sorte de Mousquetaire, le verbe fort et les cheveux au vent.
Source : RTL info.be
Vendredi 19 Août 2011
 afrik53
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :