Publicités
RÉUNIONS SECRÈTES À L’AMBASSADE : TOUT SUR CE QUE PRÉPARE LA FRANCE

RÉUNIONS SECRÈTES À L’AMBASSADE : TOUT SUR CE QUE PRÉPARE LA FRANCE

OPERATION (ACTION CONTRETE): SOS POUR TA SOEUR ET TON FRERE. CLIQUE ICI POUR NOUS REJOINDRE. Merci !

La France prend au sérieux les rumeurs de déstabilisation du pouvoir de son poulain. Elle prend toutes les précautions sécuritaires pour parer à toute éventualité. Ainsi depuis le vendredi 29 juillet 2011, le navire M/n Eider en provenance de Toulon est arrivé au Port autonome d’Abidjan. Augmentant du coup, ses capacités en termes de puissance de feu. C’est le deuxième arrivage en moins de deux semaines. Tous ces armements proviennent du camp militaire Larzac. Le nombre de colis a considérablement triplé lors de ce dernier arrivage.

On est passé de neuf mille trois cent soixante quinze (9375) colis de 558345 kg à trente et un mille quatre cent trente neuf (31439) colis de 2525944 kg. On compte parmi ce matériel, quatre (4) hélicoptères : Deux Puma sa 330 et deux Gazelle sa 342.

Hélicoptères Puma sa 330

Ce type d’hélicoptère est bimoteur de transport tactique avec une vitesse maximale de 265 km/h une vitesse de croisière de 260 km/h et une autonomie de 2 heures. Il possède des mitrailleuses installées de chaque côté du fuselage de portée de 7,62 mm, d’un canon latéral de 20 mm . Ainsi que des missiles antichars, des roquettes. Sa mission est simple : apporter un appui de feu au profit des troupes au sol ou la protection des hélicoptères ou de manœuvre. Cet hélico peut également détruire les chars. Il s’adapte à tous les climats. Il faut signaler que c’est un appareil d’assaut de grande qualité ayant une bonne capacité d’emport de charge. Il constitue l’épine dorsale des unités d’hélicoptères français.

Hélicoptères Gazelle sa 342

Cet appareil d’attaque peut détruire des objectifs de tout type : chars, poste de commandement et dépôt logistique. Il possède des missiles d’une portée de 4000 mm à une vitesse de 250 mètres par seconde. Ces missiles peuvent percer plus de 1,20 m de blindage d’acier homogène. Il possède également deux mitrailleuses 7,62 mm, d’un canon latéral, de 20 mm. La Gazelle sa 342 a une vitesse croisière de 240 km/h et une autonomie de 1h40mn. Elle est adaptée à un nombre de missions militaires : appui de feu, lutte antichar, liaison, reconnaissance, entraînement… Sans compter ses usages civils. Cette logistique aérienne est accompagnée des engins terrestres. Ainsi, pour ce second arrivage, la Licorne a envoyé douze (12) chars AMX.

Amx

Il a un armement principal : son canon de 105 mm , assorti d’une conduite de tir dotée d’un télémètre laser, il peut atteindre sa cible jusqu’à 200 m. Son armement secondaire : une mitrailleuse coaxiale de 6,62mm sous tourelle et 4 tubes lance pots quarante (40 coups), deux (2) mitrailleuses. Sans oublier ses quatre (4) pots lance- fumigènes. Ainsi, que de munitions avec mille (1000) cartouches.Véhicules avant

Blindés (Vab)

Des véhicules avant Blindés (vab) font également partie du matériel lourd de contingent de la Licorne. Ce sont des véhicules pouvant aussi bien transporter des troupes qu’intégrer des systèmes d’armes, de communication ou bien servir de poste de commandement. Ils sont amphibies et intègrent deux (2) turbines pour se mouvoir dans l’eau. Ils sont dotés d’un circulaire bouclier avec mitrailleuse de 7,62 mm ou 12,7 mm. D’un point de vue opérationnel, les véhicules avant blindés sont couramment utilisés sur les nombreux théâtres d’opération. Ils ont fait leur preuve lors de guerre du Golf. Ainsi que durant les missions de la paix en Bosnie au Cambodge, au Liban, au Rwanda et en Somalie… Le navire a débarqué cent dix kg (110) de munitions, soixante quatre (64) remorques… Tous ces matériels lourds montrent que l’Elysée ne veut pas lâcher prise.

Ce que Paris demande à ses ressortissants.

La Licorne et les autorités françaises sont très actives. Selon les informations qui nous parviennent, plusieurs réunions se sont tenues à l’Ambassade. L’objectif est de prendre toutes les dispositions nécessaires pour mettre les ressortissants et autres opérateurs économiques français à l’abri. Ainsi, il leur est demandé de se regrouper à Abidjan sud. Précisément en zone 4 et Biétry, considérés comme des quartiers français. Leur Ambassade a conseillé à ceux qui résident à Abidjan nord (Yopougon, Adjamé, Cocody…) de s’y replier. Mieux, il est demandé aux Français de l’intérieur du pays de rejoindre Abidjan. Et d’observer la même consigne. En d’autres termes, éviter de rester tard dans la nuit en ville. Les autorités françaises justifient cette mesure par le fait qu’il serait facile pour la Licorne de sécuriser ses ressortissants. Il faut dire également que l’ex-43e Bima va servir de village français de crise. Il se murmure que la compagnie aérienne française Air France, a, elle aussi, reçu la consigne de réaménager le programme de ses vols Paris-Abidjan. Et de privilégier la tendance contraire.

Réactions de la Licorne et d’Air France…

Suite aux informations faisant état de réunions entre l’Ambassade de France, la Licorne et les ressortissants français vivant sur le sol ivoirien, nous avons joint le lundi 8 août dernier, aux environs de 10 h 55 mn, le centre d’opération de la Licorne basée au 43e Bima. Afin d’en savoir plus. notre interlocuteur au bout du fil soutient qu’il ne sait rien de ces informations. Et de nous conduire à un autre militaire, qui soutient : « Nous sommes au centre des opérations. Nous ne pouvons pas vous donner des informations concernant la Licorne ». Avant de nous conseiller, à son tour, de nous adresser au commandant adjoint, chargé de la communication de la Conafor. Comme s’ils se sont passé le mot. Ce dernier refuse de décliner son identité.

Mieux, il nous demande d’avoir l’autorisation de son Ambassade. Par ailleurs, des responsables de la compagnie Air France joints, le mardi 9 août, par téléphone, sous le sceau de l’anonymat, ne se reconnaissent pas dans ces informations. Ils les considèrent comme étant de la désinformation et de l’intoxication.

Avant de soutenir n’avoir jamais reçu de consignes d’une quelconque autorité française dans ce sens. Les différents vols à destination de la capitale économique ivoirienne sont maintenus jusqu’à nouvel ordre. Par ailleurs, ils estiment qu’en cas de troubles, la compagnie se verra dans l’obligation de réduire ses vols. Comme ce fut le cas pendant les événements survenus à l’arrestation du Président Laurent Gbagbo par l’armée française. Les clients désirant se rendre à Paris, seront obligés de passer par Lomé. Mais, ils espèrent ne pas en arriver à cette décision extrême. Au niveau de l’Ambassade de France, c’est un silence radio. Toutes nos tentatives pour avoir la version de l’Ambassade sont restées vaines.

Yacouba Gbané

Source :Par thruthway

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :