« Je tiens à rappeler que je représente une personnalité -le président Laurent Gbagbo- qui est attachée fondamentalement aux lois de la Côte d’Ivoire, à la Constitution de son pays. C’est au nom du respect de cette Constitution qu’il a supporté les bombardements de sa résidence par les forces françaises. Sur cette base-là, je ne peux qu’être respectueux des procédures de mon pays. Un acte d’inculpation est un acte judiciaire qui intéresse en premier lieu, la personne visée. Or, ni le président Gbagbo ni ses avocats n’ont été informés d’un quelconque acte d’inculpation. Je viens de l’apprendre dans la presse comme tout le monde. J’ai instruit les avocats à l’effet de m’informer le plus rapidement possible de l’existence de cet acte d’inculpation. En attendant le retour des avocats, je tiens à préciser que si cela s’avérait, ce serait une reculade dans la recherche de la réconciliation en Côte d’Ivoire ; une réconciliation dont le plus grand bénéficiaire reste le président Ouattara. C’est lui qui a le plus besoin de réconciliation en Côte d’Ivoire pour construire sa légitimité quand on regarde les conditions dans lesquelles il est arrivé au pouvoir. Si cette inculpation s’avère, ça sera un acte de provocation inutile. Les Ivoiriens ont besoin de quiétude après tant d’années d’angoisse. Il relève de sa responsabilité, en tant que chef de l’Etat, de construire cette réconciliation. Le président Laurent Gbagbo bénéficie d’une immunité de juridiction qui ne peut lui être retirée par aucune institution de Côte d’Ivoire. Cette immunité est d’ordre public. Elle s’impose à n’importe quel juge de Côte d’Ivoire. Nous allons instruire les avocats pour que cela soit affirmé afin que le président Laurent Gbagbo recouvre la liberté. Ce que je viens de dire vaut, à quelques variances près, également pour Simone Gbagbo qui est députée, et à cet titre, bénéficie d’une immunité parlementaire qui, du reste, n’est pas encore levée ».
Source: infodabidjan.net
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.