Elements des Frci en action.

Publié le vendredi 19 août 2011 | L’intelligent d’Abidjan – Triste nuit que celle vécue par la famille Ndamoulé, Ndokoua et Pierre Erzouah. Sept bandits armés de kalach dont une femme, ont d’abord forcé les portes et ligoté leurs victimes avant de voler argent, pagnes et bijoux. Les faits se sont déroulés dans la nuit de mardi à mercredi dernier aux environs de 2 H du matin dans le village d’Azuretti, site balnéaire situé à 3 kilomètres de Grand-Bassam. Selon les victimes, les bandits ont opéré sans être inquiété et paraissaient bien informés. Une fois leur salle besogne accomplie, les bandits ont embarqué leurs butins à bord du véhicule de l’une des victimes. Véhicule qu’ils abandonné à Derrière-Warf, route d’Abidjan dans la commune de Port- Bouet, après avoir contourné le corridor de Gonzague- ville.

Une enquête est ouverte par la Gendarmerie de Grand- Bassam pour trouver au moins l’indicateur qui serait dans le village. Une attaque similaire s’était déroulée l’année dernière dans la même période. Une attaque attribuée à la même bande armée à en croire des jeunes d’Azuretti. Le chef du village Nana Bognan 5 informé, a rendu visite aux victimes et envisage de faire une doléance aux autorités administratives et judiciares afin que des patrouilles nocturnes soient organisées pour la sécurité des villageois. En attendant une suite positive, les habitants du village s’inquiètent et craignent pour leur sécurité.
H. K.
Source : Ivoirebusiness
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.