Rosalie Kouamé «Roska», ingénieur en management, Leadership & Strategy Development.
Le 16 août 2011 par IvoireBusiness – On est ensemble, ou alors apprenons à être ensemble… A ceux qui attribuent par exemple, les décisions politiques du PDCI au peuple Baoulé
et celles du FPI au peuple Bété, je voudrais dire qu’ils font un amalgame qu’ils devraient nous éviter.
L’introduction de l’ethnie dans le débat politique ivoirien nous a déjà causé assez de tord…Il est donc temps qu’on ouvre assez grand les yeux, pour voir ses fissures afin de les colmater.
Nous devrons cesser de lézarder le Mur d’Eburnie. Nous l’avons tellement fendu que n’importe quel cafard y entre et fait son nid. Alors restons vigilants pour ne pas aggraver la situation; cherchons sagement la solution « in a very efficient way » pour sortir du pétrin dans lequel nous nous sommes empêtrés.
Pour cela, il faut qu’on se parle clairement, qu’on mette les points sur les « i » ou si vous le voulez, qu’on se dise les vérités sur la question ethnique qui agite honteusement notre peuple et étale en plein jour la petitesse de certains de nos compatriotes.
Pour toucher la question ethnique dans le contexte politique de la Côte d’Ivoire, l’exemple PDCI-FPI, est un échantillon d’un débat ethnicisé. Le PDCI de Félix Houphouët Boigny et le FPI de Laurent Koudou Gbagbo, traduisent aisément l’opposition « Baoulé-Bété » dans ce paysage socio-politique ivoirien. «Baoulé-Bété» et leurs soi-disant alliés s’adonnent à des prises de position qui prenant pour prétexte la politique, créent des frustrations pouvant déboucher sur des conflits ethniques, qu’il faut prendre au sérieux si nous songeons à bâtir une Vrai Nation. C’est cet état de fait qui agite certains de nos compatriotes et qui développe une haine envers telle ou telle ethnie tout en faisant fi des projets de société, de l’idéologie et de l’éthique des partis politique eux-mêmes. Ceci étant, certains Bété et certains Akyé se donnent des raisons pour ne pas apprécier Houphouët Boigny ou Bédié parce qu’étant baoulé. De même, certains Baoulé et certains Dioula se donnaient des raisons pour ne pas apprécier Gbagbo parce qu’étant Bété…
Malheureusement, ces raisons qui devraient se fonder sur la ligne politique du Leader et de son parti, se limitent parfois à la petitesse ethno-tribale où l’on se plait à vilipender son prochain parce qu’il est Akyé, Baoulé, Dioula, Bété, et j’en passe.
Mais qu’est ce que ses raisons ont produit ?
Un peuple pas assez uni pour parler le même langage face à l’envahisseur, au point d’être devenu des «étrangers à domicile», réduits à se rejeter les fautes.
Je ne suis donc pas ici pour défendre une quelconque ethnie, fut-elle : Akié, Baoulé, Bété ou Dioula de côte d’ivoire, sur les raisons qu’elle se donne pour porter un jugement sur les autres ethnies… Mon objectif est de mettre à nu l’absurdité, l’inutilité du faux regard que les uns portent sur les autres et amener les uns et les autres à voir autrement, dans l’intérêt de tous.
Je voudrais tout simplement dire qu’il est temps que nous pensions NATION.
De ce fait, si par exemple Mr Brou Aka Pascal, démontre qu’il n’a pas les compétences pour occuper la fonction qui est la sienne, il faut le lui faire savoir en tant qu’individu qui ne serait malheureusement pas à la hauteur des attentes de ses supérieurs, sans forcément faire un procès à son ethnie (Baoulé ???), Agni.
De même si Dakoury Tabley s’allie aux rebelles pour tuer ses parents, il faut lui en faire porter l’entière responsabilité en tant qu’individu sans forcement faire un procès à tous les Bété.
Car le comportement, les compétences, les carences ou les pensées… d’un individu ne sauraient être ceux de son ethnie. Un individu, un groupuscule ou un groupe d’individus ne fait pas l’ethnie ; par conséquent, l’ethnie ne saurait être un individu, un groupuscule ou un groupe d’individus.
Si un individu représentait tout un groupe ethnique, je pense être suffisamment Baoulé parce qu’étant fille à la fois de Bouaflé, de Yamoussoukro, de Tiébissou et de Bouaké, pour que mon combat soit celui de tous les Baoulé… ce qui n’est pourtant pas le cas. D’ailleurs beaucoup de Baoulé ne se retrouvent pas en moi, de même que je ne me retrouve pas en certains Baoulé.
Je suis plutôt une Ivoirienne, une Eburnienne, une Africaine qui dit NON à la mesure de mon possible, à l’Impérialisme, à l’Imposture, à l’Injustice et à l’Ingratitude. Et je pense que je dois être vue en tant que telle.
Je ne représente pas tous les Baoulé; Brou Aka ne représente pas tous les Agni; Fologo ne représente pas tous les Sénoufo; Dakoury Tabley ne représente pas tous les Bété ; Jean-jacques Becho ne représente pas tous les Akyé ; Blé Guirao ne représente pas tous les Guéré; Konan Banny ne représente pas tous les Baoulé…
Nous devrons donc démontrer que les uns et les autres ont fait de mauvais choix politiques, de mauvaises alliances politiques qui bradent tout un pays aux charognards affamés de chair et assoiffés de sang…
Néanmoins, notre pays a le multipartisme et en tant que tel, nous devrons respecter ce fait et défendre nos positions en fonction de nos choix politiques qui devraient être au dessus de notre appartenance ethnique.
Il faut démontrer que le PDCI a mal ou bien fait en tant que parti politique, que le FPI a mal ou bien fait ou alors que l’UDPCI a mal ou bien fait… Ceci dit, quand un individu suit les instructions de son parti politique, il le fait parce que membre de ce parti et non parce qu’Agni, Bété, Baoulé, Akyé, Wôbê, Dida…
Si alors, les instructions de ce parti qui rentrent dans le cadre d’une alliance fut-elle problématique, porte préjudice à notre pays, selon notre entendement ou notre vision des choses, le bon sens voudrait qu’on condamne le parti en question et non qu’on traîne dans la poubelle, nos ethnies par des préjugés tribalistes.
En condamnant le PDCI, on condamne ceux (Djédjé Madi, Bédié, Guikahué…) qui en font parti et non Roska qui n’est ni de près ni de loin mêlée aux activités de ce parti politique. Par contre, si on condamne les Baoulé (pour une faute politique au sein du PDCI ou RHDP) au lieu de condamner le PDCI ou le RHDP, on condamne alors par ricochet Gervino qui n’est ni de près ni de loin mêlé à la politique.
Ou alors on condamne César Etou et on laisse Djédjé Madi qui devrait porter l’entière responsabilité de la conduite de son parti qu’est le PDCI. Il est injuste et grotesque que Djédjé Madi et autre Guikahué… soient épargnés et que d’autres soient condamnés à leur place parce qu’étant Baoulé.
C’est un amalgame qui ne grandit personne, mais bien au contraire ne fait que creuser le fossé entre nos peuples.
Bref, il est temps que nous situons les choses dans leur contexte. En politique, tous les calculs, bons ou mauvais sont politiques et non ethniques.
Jugeons-les donc dans le cadre politique et cela nous aiderait à évoluer vers une Côte d’Ivoire NATION et non cette Côte d’Ivoire des tribus ou ethnies qui se tirent dessus sans aucun discernement.
C’est d’ailleurs dans cet élan que nous nous réservons le droit de condamner les nominations sur fond tribal et ethnique qui ne font qu’aggraver la division dont souffre la Côte d’Ivoire aujourd’hui.
Nous avons tous beaucoup à faire pour songer à cette Vision d’une Côte d’Ivoire NATION. Ce qui veut dire en clair : qu’on s’accepte!
Il faut que l’Akyé accepte le Wôbê pour que le Wôbê comprenne que l’Akyé ne « mange pas que des escargots » et que l’Akyé aussi se rendent compte que « le Wôbê ne mange pas l’homme… »comme le prétendent les plaisanteries de mauvais goût.
Il faut que le Bété et le Baoulé se rencontrent pour que le Bété se rende compte que le Baoulé ne « boit pas que du vin », mais il boit aussi de l’eau… de même, cela permettra au Baoulé de se rendre compte que le Bété doux comme un agneau, il en existe et que le bété gueulard et palabreur n’est qu’un stéréotype ou un cliché grotesque.
En clair, ce n’est pas l’ethnie qu’il faut voir, mais plutôt l’individu…
Alors, apprenons à être ensemble pour pouvoir mieux vivre ensemble… Puisqu’on est ensemble ! Transcendons les ethnies pour voir un peuple ivoirien uni et fort. Il n’y a qu’à ce prix que nous pourrons bâtir une nation forte et digne.
Vive la Côte d’Ivoire !
Vivent les enfants d’Eburnie !
Vivent les étrangers reconnaissants, qui ne cultivent pas l’Ingratitude envers les Ivoiriens qui les ont accueillis par pure culture d’hospitalité !
Quant à ceux qui ont choisi l’ingratitude envers ce peuple ivoirien si hospitalier, en voulant faire de la Côte d’Ivoire «un pays de peuplement forcé», sous les coups de canon, et les sacrifices qui scandalisent Dieu lui-même, je voudrais dire ceci: Acceptez qu’il y ait des fils et filles dignes de ce pays qui soient indignés par votre INGRATITUDE! Appelez cela comme vous le voulez ! Xénophobie… Racisme… Mais nous sommes soulagés du fait que vous vous rendez compte que tous les Ivoiriens ne sont pas dupes comme vous l’avez toujours cru. Le temps de fuir ses responsabilités de peur d’être traité de xénophobe ou de raciste en tant qu’Ivoirien est bel et bien passé. Nous avons eu le temps de vous observer et de comprendre toute votre acharnement et votre guerre contre l’IVOIRITÉ. Puisque pour vous, il n’y a pas et ne doit pas avoir de Côte d’Ivoire avec des autochtones Ivoiriens et des étrangers burkinabé, sénégalais, Malien, guinéen… Mais plutôt la « Côte-du-peuplement de l’Afrique » où les autochtones Ivoiriens doivent subir un sort pire que celui des Indien d’Amérique?
Pour produire quoi ?
• Le pays le plus développé d’Afrique où tous le monde est fou et tire sur tout ce qui bouge?
• Un pays où des tueurs en série, peuvent facilement se retrancher dans leurs pays respectifs pour solliciter l’aide de Satan afin de revenir plus fort que Lucifer?
• Une Côte d’Ivoire où la Religion et la culture du Matérialisme à outrance riment avec les braquages, les enlèvements et la mort, afin de retourner construire miraculeusement des quartiers modernes et résidentiel dans vos pays respectifs?
Et si les Ivoiriens qui n’ont que la côte d’Ivoire comme pays s’en indignent, ils sont automatiquement étiquetés xénophobes??? ou Racistes???
Vous pensez que vous avez raison et souhaitez que les Ivoiriens se taisent, soient d’accord et vous applaudissent parce que vous les avez déclarés «pays de peuplement à l’infini», même après leur pseudo Indépendance et Souveraineté? Au fait, si faire d’un pays voisin, un pays de peuplement est si bonne chose, pourquoi ne pas le faire chez vous ? La charité bien ordonnée ne commence-t-elle pas par soi-même?
Heureusement que tous les étrangers en Côte d’Ivoire ne sont pas comme vous et nous rassurent que nous devons demeurer pays de l’HOSPITALITÉ, comme nos parents pendant plusieurs décennies, ont su le faire avec vous, tout en disant NON à l’INGRATITUDE , à l’IMPERIALISME, à l’IMPOSTURE et à la CULTURE SANGUINAIRE…
La Lutte continue avec la CARAVANE PANAFRICAINE de la Révolution Légitime et Nécessaire, pour une côte d’Ivoire pays de la PAIX et de l’Hospitalité. Malgré les Mensonges et les aboiements des chiens de guerre à travers le monde contre le peuple Ivoirien, la Vérité sera rétablie si nous prions sincèrement et sollicitons l’aide de Jéhovah, le Vrai Dieu. «Il est bon de recommander tout problème au SEIGNEUR DIEU TOUT-PUISSANT, car c’est LUI qui change les temps et les circonstances…» comme il est révélé dans Daniel 2:20-21. En effet, LE TRÉS-HAUT a le pouvoir de changer les lamentations en allégresse, atteste le Psaume 30:12. Car rien n’est impossible à DIEU, déclare Luc 1:37, et tout est possible à celui qui croit, dit LE SEIGNEUR JÉSUS dans Marc 9:23.
Dieu bénisse la Côte d’Ivoire !
11 Août, 2011
Rosalie Kouamé «Roska»
Ingénieur en Management, Leadership & Strategy Development
Activiste de la Paix, des Droits de l’Homme, de l’Education, de la Culture, de Jésus et des lois Divines
Présidente Fondatrice – Fondation Roska
roska_net@hotmail.com roska_net@yahoo.com
Source :ivoirebusiness
Publicités
Publié dans : Non classé Étiqueté :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.