Publié le15 août 2011 parAllain Julles
Les malheurs de l’été du président Obama se poursuivent. Au lieu de s’occuper des Américains, l’homme s’est aligné comme un mouton, pour aller tuer des innocents Libyens. On a appris avec joie que, sa cote de popularité est au plus bas. Un score jamais atteint par lui. Selon un sondage Gallup, journalier, l’homme est descendu en-dessous de 40% pour la première fois de sa présidence.
Il n’y a plus que 39% des Américains qui approuvent le travail de M. Obama, tandis que 54% s’y opposent. Ce sont les pires chiffres de sa présidence. Cette cote d’Obama a oscillé aux alentours de 40% pendant la majeure partie de 2011, pour culminer à 53% dans les semaines qui ont suivi la mort d’Oussama ben Laden.
Hélas, en s’alliant à Al Qaïda pour chasser Mouammar Kadhafi, les Américains le lui rendent très bien. Pourvu que ça dure. Il faut aussi noter dans le package, le débat désastreux sur la plafond de la dette américaine. Au moment même où il signait la loi fédérale pour éviter l’effondrement des finances américaines, il était déjà embourbé dans un 40% épouvantable.


Ce revers est une très mauvaise pour lui, au moment même ou intervient le vote à la course républicaine à l’élection présidentielle dont il est candidat à sa propre succession. Le leadership d’Obama en prend un sacré coup. Le président Obama se prépare à lancer une contre-offensive, dès ce lundi, en lançant sa campagne pour une période de trois jours, en bus, dans la Midwest.

Ce voyage comprendra un voyage deux arrêts dans l’Iowa. C’est dans cet état que le vote blanc républicain a eu lieu. Mais, la Maison Blanche a nié que ce itinéraire est fait pour contre carrer ses futurs adversaires…

Plutôt de sensibilité démocrate comme Barack Obama, mais, lui, je ne le supporte plus. Il est inconsistant et, ceux qui lui ont attribué son prix Nobel de la Paix Guerre, doivent se poser des questions. Pourvu qu’il baisse encore et trouve même du pétrole dans les sous-sols de la Maison blanche.

Source : Allainjules

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.