Sacrés ivoiriens ! Ils ne cesseront jamais de nous étonner ! Malgré la situation difficile du pays, ils n’ont pas perdu leur légendaire sens de l’humour.

Getty Images

Cela est encore une fois prouvée par cette histoire vraie que m’a rapportée mon neveu de sa virée dans un piano-bar, quelque part à Abidjan. A l’occasion de la célébration de l’Indépendance, un piano-bar très connu des noctambules a fait peau neuve et proposé un spectacle haut en gamme à ses clients.Après la prestation de certains artistes, le Maître de Cérémonie annonce la vedette du jour, en la personne d’un grand nom de la musique Zouglou. Applaudissements du public composé en grande majorité de jeunes cadres dynamiques.Il entonne son répertoire, aussitôt repris par l’assistance qui exulte.
A la fin de sa prestation, et dans la mouvance de la réconciliation, cet artiste demande au public d’applaudir pour la paix et la fraternité en Côte d’Ivoire.

Le public, conquis, obéit.
Après un petit speech où il invite le public a vraiment s’impliquer pour que la réconciliation entre les fils du pays soit effective, l’artiste, croyant bien faire, pour clore son show, demande au public:
L’artiste : Si tu aimes Bédié, tape des mains.
Le public : applaudissements ! (clap ! clap ! clap !).
L’artiste : Si tu aimes Bédié, si tu aimes Bédié, tape encore des mains.
Le public : applaudissements ! (clap ! clap ! cap !).
L’artiste : Si tu aimes Ado, tape des mains.
Le public : applaudissements ! (clap ! clap ! clap !).
L’artiste : Si tu aimes Ado, si tu aimes Ado, tape encore des mains.
Le public : applaudissements ! (clap ! clap ! clap !).
L’artiste : Si tu aimes Gbagbo, tape…. (Il n’a même pas le temps d’achever sa phrase).
Le public : Ovations et cris de joie retentissants:
«Le coin est gâté», comme disent les Ivoiriens : «Koudou ! Koudou ! Koudou ! Y a rien en face ! Y a rien en face! Koudou! Koudou! Koudou!»
A l’instant, tout le public entonne : «C’est comment, comment, Laurent Gbagbo, il est sur terrain! Devant c’est maïs!».
C’était le délire!
Comme quoi, Laurent Gbagbo est toujours présent dans le cœur des Ivoiriens!
Nos amis de la fameuse « Communauté internationale » ne l’ont pas encore compris ! Ni le quadrillage d’Abidjan par la France et le verrouillage de la Côte d’Ivoire par l’Onuci ne peuvent enlever cet amour pour Laurent Gbagbo du cœur des Ivoiriens.
Etonné et effrayé, l’artiste de dire : « Eeeh, votre affaire-là, c’est comme ça ! Faut pas me donner problème dèh ! Vous aussi, petit amusement là! Non, les gars vous êtes graves ! Amusement comme ça, où y a fusil-là, zouglouman n’aime pas! A bon entendeur salut!»
Que conclure?
Ce n’est ni les mensonges de la perfide France chaque jour dévoilée ni la « certification » de Young Jin Choi qui lui a valu une décoration qui arracheront de nos cœurs l’amour et l’admiration que nous portons au président authentique des Ivoiriens! Président Laurent Gbagbo, nous t’aimons ! Et ce sentiment se renforce chaque jour davantage. Soyez fort pour la Côte d’Ivoire ! Soyez fort pour le peuple ivoirien! Laurent Gbagbo, toujours très très « KAFISSA » (en Malinké : Gbagbo est mieux !).
Qui dit mieux ?
Source: Nina Glez
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.