le préfet s’octroie 80 milliards.une bonne partie de ce magot servira à ces nombreux déplacements de mendiant

par La Majorité Présidentielle Gbagbo, vendredi 5 août 2011, 04:51

Le préfet ouattara, et son gouvernement ont adopté, le mercredi 22 juin dernier, en Conseil des ministres, leur budget de l’année en cours. Il s’élève à 3050, 4 milliards fcfa. Ce budget dont la mobilisation doit, selon le gouvernement, se faire dans un délai de 6 mois est en hausse de 5,3% relativement à celui de 2010. Mais il a été élaboré sur la base d’une croissance économique négative de l’ordre de 6,3%. Le budget dégage 35 milliards fcfa comme « budget de souveraineté » du chef de l’Etat. Mais en plus, Alassane Dramane Ouattara s’octroie 45 milliards fcfa qui devront, selon lui, être affectés à ce qu’il appelle « programme présidentiel d’urgence ». Un programme laissé exclusivement à sa seule appréciation et dans lequel il va engloutir 45 milliards fcfa. Qui seront, dit-on, utilisés par Ouattara dans les secteurs de la santé, l’eau, l’éducation et l’électricité. Si on fait une simple addition, les fonds mis à la disposition à Alassane Dramane Ouattara s’élèvent au total à 80 milliards fcfa. En clair, le vrai budget de souveraineté du nouveau chef de l’Etat s’élève à 80 milliards fcfa.

Sous le Président Laurent Gbagbo, le Rhdp (groupement politique dont Ouattara est le leader) avait crié, à tort, sur tous les toits que l’ex- chef de l’Etat s’était octroyé un budget de 75 milliards fcfa. Alors qu’en vérité, le budget de souveraineté de Gbagbo était d’environ de 5 milliards fcfa. Hormis le budget de fonctionnement de la Présidence de République (salaires des agents et autres) qui avoisinait les 10 milliards fcfa. Comme on le voit, le compte était très loin des 8à milliards fcfa actuels de Ouattara.
Et puis le budget de souveraineté de Gbagbo était consacré à la santé parce qu’il utilisait ce fonds pour offrir un centre de santé dans tel ou tel village. Il prenait sur ce budget de souveraineté pour faire soigner un citoyen ivoirien de la société civile, du Rhdp comme de la majorité présidentielle. Sous Gbagbo, il n’était pas rare d’entendre que tel ancien ministre d’Houphouët ou de Bédié était malade et c’est Gbagbo qui l’a fait soigner.
On entendait des témoignages du genre, Djédjé Mady voulait achever sa maison à Saïoua, c’est Laurent Gbagbo qui lui a donné l’argent.
C’est avec son budget de souveraineté que Gbagbo offrait un château d’eau à une localité quelconque. C’est en puisant dans son budget de souveraineté qu’il a fait électrifier de nombreux villages notamment dans le centre du pays. Cet argent servait également à soutenir la communauté musulmane pour les pèlerinages à la Mecque et durant le mois de carême. Si donc les 45 milliards fcfa de programme d’urgence d’Alassane Dramane Ouattara doivent être affectés effectivement au secteur de la santé, de l’électrification, de l’éducation et de l’eau, alors Ouattara ne fera qu’imiter Gbagbo. Il n’y donc rien de nouveau sous le soleil.
Benjamin Koré
Source Facebook
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.