Publié le8 août 2011 parAllain Jules

Moustapha Abdeljalil

Les gentils renégats de Benghazi, les amis, oui, revendiqué par notre philosophe national Botul, les alliés de la France « qu’on n’abandonnera pas » dixit Alain de Alopécie le ministre des Affaires étrangères sont vraiment des islamistes qui ont du cœur.Nous l’avions prévu. C’est fait. Moustapha Abdeljalil, le président du Conseil national de transition (CNT), organe politique des renégats de Benghazi, a limogé son gouvernement. C’est le porte-parole des galopins et traîtres à leur Nation, Shamsiddin Abdulmolah, qui l’a annoncé en ces termes:.« Le président du CNT a suspendu le bureau exécutif ». Comment en serait-il autrement ?

Ces gens sous pression, avec la menace du clan du général félon assassiné Younès, savent qu’ils n’ont plus de marge de manœuvre. Des clowns.

Il n’y a pas besoin de faire de grands discours pour condamner l’hypocrisie qui se joue en Libye. C’est la même face de la pièce, une tragi-comédie insipide, un vaudeville avec les plus mauvais acteurs qui soient. L’OTAN tue de pauvres civils Libyens en toute illégalité et impunité.

De voir l’Arabie Saoudite, le Bahrein et le Koweït, ces monarchies antidémocratiques monter au créneau pour dire leurs indignation sur la Syrie et laisser mourir les Libyens, c’est l’hôpital qui se fout de la charité. Souvenez-vous, l’Arabie Saoudite avait investi le territoire de Bahreïn, avec son armée, pour venir mater, massacrer et lyncher des personnes sans défense.

Au début du conflit syrien, j’avais fais un billet montrant la manipulation des Etats-Unis derrière cette pseudo-révolte et depuis les évènements tragiques sur place, je n’ai plus jamais parler de ce pays, sauf à la radio dernièrement où j’étais invité. En dessous, les crimes couverts du CNT. Images très violentes de lynchages, de meurtres, de tueries.

Publicités
Publié dans : Non classé Étiqueté :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.