Publicités
Les vraies raisons du débarquement de Brou Aka Pascal : Réunion de crise du ministre avec les responsables des médias d`État

Les vraies raisons du débarquement de Brou Aka Pascal : Réunion de crise du ministre avec les responsables des médias d`État

Source : L’Inter : Dernière Mise à jour : 01/08/2011 (Auteur : A.S)
Depuis hier, dimanche 31 juillet 2011, Brou Aka Pascal n’est plus le directeur général de la Radiodiffusion Télévision Ivoirienne (Rti). Aka Sayé Lazare est nommé directeur général par intérim. Aussitôt l’information rendue publique, toutes nos tentatives pour en savoir plus auprès des deux concernés à savoir Aka Sayé Lazare et Brou Aka Pascal, sont restées vaines. Jusqu’à ce que le ministère de la communication invite les journalistes à un point presse. Après la fin de la mise en place, alors que l’on s’attendait à l’entrée du ministre Diakité Coty dans la salle de conférence, c’est une de ses collaboratrices qui l’excuse pour annoncer que la conférence est reportée.

Et qu’en lieu et place de cette conférence, le ministre a prévu une rencontre avec les responsables des médias d’État. Ont pris part à cette réunion, Michel Koffi, rédacteur en chef de Fraternité Matin, Brou Aka Pascal, ex-Dg et Aka Sayé Lazare, Directeur général de la RTI par intérim. Concernant cette décision de limogeage de Brou Aka, certaines sources indiquent qu’elle aurait été motivée par une faute lourde observée dans le fonctionnement du service reportage de la RTI. « Samedi dernier, alors que le Président Ouattara revenait des États-Unis, il n’y avait pas d’équipe de reportage de la Rti à sa descente d’avion. Il a dû attendre pendant plus de 30 minutes à l’aéroport dans son avion, avant qu’elle (la Rti) n’arrive. C’est au moment où le P R s’apprêtait à descendre de l’avion qu’il a été prié de reprendre place à bord et d’attendre jusqu’à ce que l’équipe de reportage de la Rti arrive. C’est un incident déplorable surtout dans un contexte socio-politique comme le nôtre. Ce sont des situations qui sont très vite interprétées.», a-t-on commenté. Contre toute attente, et alors que l’on s’attendait à la version officielle à ce point presse convoqué par le ministre, tout laissait place aux supputations. C’est dans les couloirs que l’on apprend que l’incident de l’aéroport est la goûtte d’eau de trop qui a fait déborder un vase déjà rempli par des faits antérieurs. Notamment des irrégularités qui auraient été observées dans la commande faite par la direction générale de la Rti pour le rééquipement de la RTI. Par ailleurs, l’on invoque également des nominations fantaisistes qu’aurait fait l’ex-patron de la Rti en vue de positionner ses hommes de main dans tous les services de manière à avoir un plein contrôle de la situation au sein de la boîte. Toute chose qui avait commencé à instaurer une ambiance malsaine à la RTI. De passage à la Rti à cocody, l’ambiance était encore lourde hier après-midi. Personne n’osait se prononcer sur cette décision. Seul ce technicien qui a requis l’anonymat, s’est montré solidaire de leur directeur général sortant: « Je pense que c’est une décision trop hâtive parce qu’au-délà de ce retard à l’aéroport, c’est le problème interne de locomotion que nous connaissons qui paraît au grand jour. Car figurez-vous, notre parc automobile et même l’équipement de reportage ont été sinistrés. Si bien que quand des éléments sont sortis avec du matériel, il faut attendre que ceux-là reviennent pour affecter leurs matériels aux autres. C’est seulement en fin de semaine dernière que le nouveau matériel est arrivé, nous n’aurions été plus alertes qu’au-delà du 06 août prochain. C’est une décision trop sévère », a-t-il commenté. En tout état de cause, tant qu’une voix officielle ne donnera pas d’explication claire à cette décision, le limogeage de Brou Aka Pascal restera une nébuleuse.
Germain DJA K
Source : ci.telediaspora.ne
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :