La coordination des quartiers précaires section Cocody a animé une conférence de presse le mercredi 26 juillet dernier. Cette conférence de presse avait pour but d’interpeller le président de la République suite au déguerpissement des habitations avoisinant l’Université de Cocody. M. Fred Agnes Melèdje, président de cette coordination a affirmé que  » le samedi 23 juillet 2011, alors que des honnêtes citoyens attendaient le chant du coq annonçant le lever du jour, ils furent plutôt réveillés par des bruits assourdissants de bulldozer. A peine eurent-ils le temps de se renseigner que les premières maisons furent détruites par cette machine », a-t-il déploré, avant de s’interroger sur la raison d’un tel mépris à leur égard.  »On n’a pas choisi d’être pauvres. À l’approche des examens de fin d’année,nos enfants sont sans domicile. Dans quelle condition vont-ils préparerleurs examens? Certains déplacés de guerre n’ont pas encore trouvé un toit décent pour y vivre et ne se sont pas remis de la crise », a-t-il crié son désarroi. Notons que cette coordination est née au lendemain de la journée du déguerpissement et a le soutien du président du Groupe
Cocody nouveau, M. Arsène Ouattara.

Ismaël Diaby (Stg)

Publié le vendredi 29 juillet 2011 L’Inter
www.encoreplustv.com

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.