Opposants camerounais: L’heure est grave

Opposants camerounais: L’heure est grave:

Chers compatriotes militants du changement, chers frères, chères soeurs, si je vous adresse cette lettre aujourd’hui, c’est pour vous dire une fois de plus qu’il est temps de mettre de côté nos différends. Il est plus que temps de fédérer nos efforts, afin d’aligner sur une seule voie et à sens unique notre volonté pour un changement à la tête de notre pays. Oui, l’heure est grave. Et il faut le dire maintenant pour que nul ne l’ignore.

Si nous ne le faisons pas maintenant, nous n’aurons que des regrets, une fois de plus, le soir des résultats de la prochaine présidentielle et au moment de rendre compte devant le peuple. Ce peuple nous a à l’œil, puisque cette fois, il est clair pour tous les Camerounais que l’alternance à la tête de notre pays n’a jamais été aussi proche. Mais pour y parvenir, il faut nous unir. Et cela, le RDPC et Paul Biya son chef naturel, le savent bien, mais comptent sur une énième division du camp du changement pour se maintenir. »

Publicités