le vrai bilan des pertes francaises en cote d’ivoire

CiboutonPlus de trois mois après le coup d’Etat de la France en Côte d’Ivoire, coup de force soldé par l’installation au pouvoir de Dramane Ouattara, le gardien des intérêts occidentaux en Eburnie, il faut à présent faire le bilan des pertes de l’armée française dans la crise ivoirienne.
Le Premier Ministre Français, François Fillon, qui était en visite à Abidjan du jeudi 14 au vendredi 15 Juillet dernier, a inauguré une plaque commémorative des soldats Français tués en Côte d’Ivoire. Mais curieusement, il s’est bien volontiers gardé d’en donner le nombre précis.
Alors question : Pourquoi Sarkozy cache-t-il aux Français, ses pertes en Côte d’Ivoire ? Pourtant, tous les observateurs savent très bien que des corps de soldats blancs ont été jetés en pleine mer en Côte d’Ivoire, pauvres légionnaires sans famille, cruel destin.
C’est le lieu de dire à la communauté française, tant en France qu’en Côte d’Ivoire, leur armée a bel et bien accusé de lourdes pertes, aussi bien matériels que humaines, ce que la presse française cache en vain.
Oui, du 31 Mars au 11 Avril 2011 à Abidjan, l’armée française a perdu, selon un bilan provisoire, 317 soldats, 7 hélicoptères et 9 chars d’assaut. Les Français ont subi ces pertes alors qu’ils ont préalablement fait interdire, par une résolution de l’ONU, l’utilisation des armes lourdes, ils avaient massivement bombardé et détruit casernes et arsenal militaire des forces armées régulières ivoiriennes et rappelons-le encore que depuis novembre 2004, la même France avait détruit tous les aéronefs militaires de la Côte d’Ivoire.
Source : angeeverse
Publicités