COTE D’IVOIRE : Amnesty accuse Alassane Ouattara

LETTRE OUVERTE À ALASSANE OUATTARA POUR LA LIBÉRATION DU JOURNALISTE HERMANN ABOA

Plus de trois mois après l’arrestation du président Laurent Gbagbo et son épouse Simone, les Forces Nouvelles, rebaptisées « Forces Républicaines » sèment toujours la terreur en Côte d’Ivoire

Amnesty International, qui a mené une enquête de deux semaines à Abidjan, au sud et à l’ouest du pays, a dressé un portrait apocalyptique de la situation qui y règne actuellement en Côte d’Ivoire.
L’organisation de défense des droits de l’homme dénonce des exécutions extrajudiciaires, la torture des civils, les viols et les disparitions dans le pays.
Alassane Ouattara est actuellement en visite aux Etats-Unis où il a été reçu par le président américain Barack Obama. Il n’a pas encore réagi aux accusations accablantes d’Amnesty International.

 

Les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) soutiennent ouvertement les Dozos (milices) qui persécutent les déplacés dans le pays.

La recrudescence des violences depuis l’investiture d’Alassane Ouattara préoccupe les défenseurs des droits humains et tous les Ivoiriens.

 

COTE D’IVOIRE : Amnesty accuse Alassane Ouattara

Publicités