Stopper le recensement de la honte en Mauritanie


Mauritanie, le ton monte à propos de l’enrôlement qui exclut les populations noires.



Le Dossier de la Mauritanie (French Edition)                            Communiqué numéro 1 du maquis pour une Mauritanie indivisible


Nous citoyens Mauritaniens résidents en Europe de l’Ouest chassés par la haine raciale en Mauritanie, venons de constater dans notre pays une opération d’exclusion des Noirs dans le cadre du  recensement qui vient  de commencer  dans des conditions obscures.
Il nous a été rapporté très clairement les intentions du général Mohamed Ould Abdel Aziz d’exclure  de la manière la plus scientifique tous les Négros -Africains  et Haratines, récalcitrants , surtout ceux qui se positionnent dans une radicalité de lutte contre l’esclavage, le racisme, le retour des déportés Mauritaniens et du règlement du passif humanitaire qui plombe complétement ces pouvoirs successifs , incapables du fait de leur complicité et collaboration avec le pouvoir dictatorial du colonel  Ould  Taya, qui serait d’ailleurs en route pour le pays une fois que le travail sera définitivement accompli par son ancien garde de corps ,le général Abdel Aziz.qui , à ce jour mettrait  les bouchées doubles pour  en finir avec les populations du sud par les dépossessions des terres, par la dénitrification  administrative ce qui rendrait impossible tout acte  citoyen à ces deux millions d’âmes majoritaires du pays et contraints à la servitude , à l’esclavage et d’autres traitements indignes.

Notre cadre  crée spontanément  pour rebondir sur la  problématique de ce recensement donne quelques idées au pouvoir avant que la situation ne devienne ingérable et il ne reste pas beaucoup de temps pour rectifier le cap .
Nous resterons plus que jamais déterminés face à cette situation hors norme et ne comptons pas ,se laisser faire  et utiliserons tous les moyens possibles en notre possession pour stopper ce recensement de la honte.
Nous comptons donner un délai ,afin de  recouper tout cela, et d’y voir plus clair  avant l’occupation de l’ensemble des ambassades Mauritaniennes à travers le monde: Celles de l’Europe seront prioritaires et nos relais se chargeront du reste du monde libre afin de nous faire entendre par toutes les chancelleries du monde et des diplomates sur le racisme ambiant et du mépris du général baathsite à l’endroit des populations Haratines et Négro Africains de Mauritanie.
Nous comptons anesthésier par la raison , par le consensus, par  la courtoisie, par les rencontre familiales voire par la violence les  soutiens Négro-Africains et Haratines au général et au système qui continue d’opprimer  ,les franges les plus démunies de la Mauritanie
Nous  disons aux partis politiques et organisations de la société civile  soucieux du problème de ce recensement qui est un problème primordial de citoyenneté  de montrer tout de suite leur bonne foi en occupant la rue  comme l’a démontre l’opposition Sénégalaise et d’autres démocraties à travers le monde pour chasser le mal dans leurs pays en faisant rétablir, la justice, le droit  et l’égalité entre les citoyens.
Nous comptons combattre tous les collaborateurs de la politique du ventre en Europe comme en Mauritanie , quelque soit le rang ou la situation des collaborateurs et appelons les partis politiques de s’occuper des citoyens au lieu de tourner en rond.
Nous mettons en garde les agents recenseurs et leur disent que désormais, ils ne sont plus en sécurité puisque les bureaux et lieux de détention de ces documents seront des cibles potentielles à n’importe quel moment.
Notre maquis reste ouvert à ceux qui veulent changer les choses par tous les moyens possibles, nous ne reculerons devant aucune obstruction ou chantage jusqu’à l’arrêt de ce recensement

Nous comptons sur vous pour une publication large de notre premier communiqué.
Les actes suivront, que Dieu sauve la Mauritanie , du général Aziz et de ses collaborateurs

Le maquis pour une Mauritanie indivisible( M2 – I)

Notre mail
stopauxracistesenmauritanie@yahoo.fr
Faites circuler à Nouakchott, à Bruxelles, à Dakar, à Genève, à Paris, à Londres, à Abidjan , à Conakry, à Rabat, au Qatar, à Tripoli, à Alger,  et partout il y ‘aura nos relais

Source: 

Non au 

Dénégrification en Mauritanie

Publicités